Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 08:05
Portugal: un an après le départ de la troïka, la population paie toujours le prix de l’austérité

Un an après s’être affranchi de la tutelle de ses créanciers internationaux, le Portugal a réussi à redresser son économie, mais cette embellie encore fragile tarde à profiter à la population, durement éprouvée par l’austérité.


Déficits sous contrôle, chiffres record du tourisme, reprise du marché immobilier, hausse des exportations et de l’investissement... les principaux indicateurs sont au beau fixe, et le gouvernement table sur une croissance de 1,6% cette année.


A cinq mois des élections législatives, le gouvernement de centre droit multiplie les messages rassurants: «plus que jamais, je suis convaincu que la voie que nous avons empruntée est celle qui doit être poursuivie», a assuré samedi le Premier ministre Pedro Passos Coelho.


Accusé par l’opposition de gauche d’avoir appliqué avec trop de zèle les remèdes de la troïka et d’être «plus allemand que la chancelière Angela Merkel», le gouvernement persiste à privilégier la réduction des déficits budgétaires.


Le départ des inspecteurs de la troïka des créanciers (UE-FMI-BCE), célébré en grande pompe le 17 mai 2014, aura permis au Portugal de récupérer sa souveraineté, sans toutefois mettre fin aux sacrifices.


«Les chiffres sont meilleurs, mais la vie des Portugais n’a guère changé. Un an après l’ère de la troïka, le miracle économique relève du mirage», commente à l’AFP Domingos Amaral, professeur d’économie à l’Université catholique de Lisbonne.


«Le chômage reste élevé, la dette publique aussi et les impôts sont à leur plus haut historique. La croissance est encore timide. Et les Portugais continuent à émigrer», énumère-t-il.La suite sur Libération


Partager cet article

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Europe des peuples
commenter cet article

commentaires

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon