Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Qui a tué nos villages ?

Recherche

19 novembre 2017 7 19 /11 /novembre /2017 10:51

Le député FI, Adrien Quatennens, qui estime que cette refonte revient à « trahir l’esprit même de la  Sécu, telle que le Conseil national de la  Résistance l’a pensée »

La suppression des cotisations maladie et chômage, contre la hausse de la CSG, attaque directement la Sécu, selon les députés PCF et FI.

Les jours passent et le vote de mesures antisociales se poursuit à un rythme effréné à l’Assemblée nationale. Après les ordonnances de casse du Code du travail ou la suppression de l’ISF, qui ont fait grand bruit, la hausse de 1,7 point de la contribution sociale généralisée (CSG) a été adoptée dans une ambiance particulièrement tendue, dans la nuit de mercredi à jeudi. Celle-ci est censée compenser la suppression des cotisations sociales des salariés du privé pour les branches maladie et chômage, ce qui constitue une véritable attaque contre la Sécurité sociale et son modèle de financement. « Nous ne discutons pas ici d’un simple budget. Nous débattons d’une réforme profonde et globale de la Sécu », a dénoncé Adrien Quatennens. Le député FI, qui estime que cette refonte revient à « trahir l’esprit même de la Sécu, telle que le Conseil national de la Résistance l’a pensée », a également rappelé les mots de Jacques Chirac, selon qui « la Sécurité sociale exprime notre génie national ». Mais c’est surtout le ministre communiste à l’origine de ce dispositif, Ambroise Croizat, qui était au cœur des échanges. « Il doit se retourner une fois de plus dans sa tombe », accuse Caroline Fiat (FI), pour qui « la mort de la cotisation sociale n’est rien d’autre que celle de la Sécu ».

Une hausse du pouvoir d’achat de très courte durée

Loin du « chacun cotise selon ses moyens et est protégé selon ses besoins », la majorité entend casser la cohérence du financement de la Sécu, au motif que cela permettrait « d’augmenter le pouvoir d’achat ». Pourtant, cela ne permet que d’augmenter, et de peu, le salaire net, au détriment du brut. « Je rappelle que le salaire brut gagné par le salarié a deux composantes : la première, c’est le salaire pour le mois, qui est le salaire net. La deuxième, c’est le salaire pour la vie, mis en partage pour faire face aux péripéties de l’existence. Cette mesure est une arnaque du point de vue du pouvoir d’achat, et une attaque du point de vue de la Sécu », développe Pierre Dharréville (PCF). Pour les communistes, la hausse du pouvoir d’achat ne sera que de très courte durée, et même totalement annulée, dès lors que les prix des dépenses de santé vont augmenter, du forfait hospitalier au tarif des médicaments, en passant par les grilles des mutuelles. Sans parler de tous les coups durs prévus, des services publics de proximité au logement. Et la hausse de la CSG pour les retraités dès 1 289 euros de pension. Lire la suite sur l'Huma

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans SOCIAL La France Insoumise

 compteur

Campagne 2017

Photos Campagnes

2011
2012
2013
2014
2013
2016-2017
Caranave Insoumis du Haut Vaucluse 1

 

Caravane Insoumis du Haut Vaucluse 2