Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 08:53

 

 

En Espagne, un projet de loi prévoit de pénaliser un certain nombre d'infractions commises lors des manifestations. Les manifestants portant une capuche, protestant sans préavis devant les institutions de l'Etat, ou encore les personnes qui filment et diffusent des images des policiers portant atteinte à leur honneur devront désormais verser des amendes pouvant s’élever jusqu'à 600 000 euros. Face cette loi controversée, l'ONG Reporters sans Frontières tire la sonnette d'alarme et appelle les parlementaires à revoir cette «disposition inconstitutionnelle».

 

Discutée lors du Conseil des ministres, vendredi 22 novembre 2013, la « loi citoyenne de sécurité » provoque un tollé en Espagne.  Ce projet de loi prévoit des amendes allant jusqu’à 30 000 euros pour les « infractions graves » comme les menaces ou insultes envers un policier, ou encore de « disposer d'éléments qui empêchent la libre circulation des véhicules et des personnes », rapporte Courrier International.

Des amendes allant jusqu'à 600 000 euros

Le texte prévoit aussi des amendes pouvant s’élever jusqu'à 600 000 euros pour « la captation ou la diffusion d’images attentant à l’honneur, l’image ou la sécurité de membres des forces de l’ordre »  ou pour avoir manifesté « sans préavis devant des institutions de l'Etat comme le Congrès, le Sénat ou les hauts tribunaux ». Porter une capuche pourrait également être considéré comme une infraction, tout comme la pratique des « escraches », lorsque des mouvements ou associations se rendent sur le lieu de travail ou le domicile des personnes qu'ils veulent dénoncer publiquement.

Ce mode d’action a été largement utilisé par les membres de la Plateforme des victimes de crédits hypothécaires (PAH) pour contester les expulsions locatives et exhorter des politiques du Parti populaire à la révision de la loi sur les crédits immobiliers.

Colère de l’opposition et des associations

Dans un pays, où les tensions sociales sont déjà très exacerbées, ce projet de loi a suscité une nouvelle onde de choc parmi l’opposition et au sein des collectifs issus du mouvement des Indignés en Espagne, qui ont qualifié ce projet de réforme de mesure  «autoritaire».

Pour protester contre le texte, les Espagnols sont appelés à descendre dans la rue, le 23 novembre prochain, dans le cadre d'une manifestation qui partira de la gare Atocha, à Madrid.

Au ministère de l’Intérieur, on justifie ce texte en pointant la disparition de certaines infractions du Code pénal: « Les comportements considérés comme des fautes et qui devaient être des sanctions pénales sont désormais incorporés au sein d’une loi administrative »a déclaré le secrétaire d'Etat espagnol à la Sécurité, Francisco Martinez, qui précise ne pas vouloir« punir plus, sinon mieux », rapporte le site eldiario.es. La suite sur JolPress

 

Partager cet article

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans CRISES EUROPÉENNES & MONDIALES
commenter cet article

commentaires

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon