Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:14

 

 

L'Europe communique, mais il n'est pas facile de trouver des infos. Or il est important de lire quelques rapports qui permettent de voir où nous allons. Et celui-ci est très, très intéressant. Il est dommage que chaque citoyen ne le reçoive pas dans sa boîte mail...

 

-------------------

 

Le principal défi qui se pose maintenant est d’arriver à maintenir le rythme des réformes pour améliorer la compétitivité et garantir une reprise durable. (…) La Commission a pour rôle de

vérifier, avant que les budgets ne soient finalisés au niveau national, que les États membres

adoptent les mesures nécessaires pour réaliser les objectifs convenus au niveau de l’UE. (…) 2014 sera la première année de mise en œuvre du nouveau cadre financier pluriannuel de l’UE. (...)

 

Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour améliorer le fonctionnement et la flexibilité des marchés des produits et des services, par exemple en modernisant les industries de réseau et en libéralisant de nouveaux secteurs des services pour soutenir la croissance et l’emploi. (…)

 

Assainissement budgétaire

La Commission a établi les priorités suivantes:

  • l’assainissement budgétaire doit consister en un ensemble de mesures propices à la croissance concernant tant les dépenses que les recettes, mettant davantage l’accent sur la qualité des dépenses publiques et la modernisation de l’administration à tous les niveaux. Les États membres disposant d’une plus grande marge de manœuvre budgétaire doivent stimuler les investissements privés et la consommation, par exemple au moyen de réductions d’impôts et de réductions de charges sociales;

  • il convient de protéger les investissements à plus long terme dans l’éducation, la recherche, l’innovation, l’énergie et l’action pour le climat et de répondre aux besoins des plus vulnérables de notre société;

  • il faut repenser la fiscalité de manière à la rendre plus propice à la croissance, par exemple en déplaçant la charge fiscale pesant sur le travail vers des bases d’imposition liées à la consommation, à la propriété et à la pollution.

 

Économie

La Commission a établi les priorités suivantes:

  • restructuration et redressement des bilans des banques: il s’agit d’adopter et de mettre en œuvre rapidement l’union bancaire, de renforcer la capacité des banques à gérer les risques conformément aux nouvelles règles concernant les exigences de fonds propres et de se préparer à l’examen de la qualité des actifs et aux tests de résistance;

  • élaboration de solutions de rechange au financement bancaire: options de capital-risque, obligations de PME et marchés boursiers alternatifs;

  • suivi étroit des niveaux d’endettement du secteur privé et des risques financiers qui y sont liés, tels que les bulles immobilières, et des effets des régimes d’insolvabilité applicables aux entreprises et aux personnes, le cas échéant. Cela concerne également les régimes créant des avantages fiscaux incitant à se financer par l’emprunt.

 

Croissance et compétitivité

La Commission a établi les priorités suivantes:

  • mise en œuvre intégrale du troisième paquet «Énergie» en 2014 et amélioration du rapport coût-efficacité des régimes d’aide s aux énergies renouvelables;

  • promotion de l’utilisation efficiente des ressources en améliorant la gestion des déchets et de l’eau, le recyclage et l’efficacité énergétique;

  • amélioration de la mise en œuvre de la directive sur les services, y compris à travers une

révision des restrictions relatives à l’accès aux professions réglementées et leur remplacement, le cas échéant, par des mécanismes moins restrictifs;

  • accélération de la modernisation des systèmes nationaux de recherche, conformément aux objectifs de l’Espace européen de la recherche

Chômage

La Commission a établi les priorités suivantes:

  • - intensification des mesures actives en faveur du marché du travail, notamment en soutenant et en formant activement les chômeurs, en améliorant la performance des services publics de l’emploi et en mettant en œuvre une Garantie pour la jeunesse;

  • poursuite des efforts de réforme visant à garantir une évolution des salaires parallèle à celle de la productivité et ainsi aussi favorable à la compétitivité qu’à la demande globale, à remédier à la segmentation du marché du travail, notamment en modernisant la législation en matière de protection de l’emploi, à soutenir la création d’emplois dans les secteurs à croissance rapide et à faciliter la mobilité de la main-d’œuvre;

  • poursuite de la modernisation des systèmes d’enseignement et de formation, y compris en matière d’apprentissage tout au long de la vie, de formation professionnelle et de formation en alternance;

  • amélioration de la performance des régimes de protection sociale, notamment en renforçant le lien entre l’assistance sociale et les mesures d’activation par l’accès à des services plus personnalisés (guichet unique) et aux efforts visant à simplifier et mieux cibler les prestations, une attention particulière étant portée à la situation des plus vulnérables

 

Et la France dans tout ça ?

La République tchèque, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et la Finlande ont mené un processus d’assainissement budgétaire essentiellement axé sur les recettes.

 

Pour assainir leurs finances, les États membres ont, d’une façon générale, augmenté les impôts (en particulier les taux normaux de TVA). Peu d’entre eux ont élargi la base d’imposition. Les taxes environnementales et les impôts fonciers ont été alourdis, mais il est encore possible d’améliorer leur utilisation. Tous les États membres ont pris des mesures pour lutter contre la fraude fiscale et améliorer le respect des obligations fiscales.

 

Là, la France n'est pas citée :

 

( la loi sur la retraite a été votée le 18/12/2013). Mais il est intéressant de voir à quelle sauce nous serons mangé :

  • 23 États membres ont désormais relevé l’âge légal de la retraite. Cette mesure s’accompagne souvent d’une égalisation de l’âge de départ à la retraite des femmes et des hommes (République tchèque, Estonie, Grèce,Croatie, Italie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovénie, Slovaquie, Royaume-Uni).

De nombreux États membres ont établi une corrélation explicite et durable entre l’âge de la retraite et l’allongement de l’espérance de vie (Chypre, Danemark, Grèce, Italie, Pays-Bas, Slovaquie).

La plupart d’entre eux ont également pris des mesures pour limiter l’accès à la retraite anticipée ainsi qu’au chômage de longue durée (l’Espagne, par exemple) ou aux prestations d’invalidité (par exemple, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark) auxquels on recourait en lieu et place des préretraites.

  • La plupart des États membres ont mis en place des mesures pour constituer des fonds de

capital-risque. La République tchèque, l’Allemagne et l’Espagne lancent de nouveaux fonds de capital-risque publics. Pour sa part, le Portugal renforce les fonds existants pour optimiser leur impact. Par ailleurs, plusieurs États membres dont l’Estonie, les Pays-Bas, la Pologne et l’Espagne, mettent actuellement en place des «fonds de fonds» pour favoriser l’émergence d’un marché du capital-risque avec de nombreux fonds privés.

 

Services publics

Certains États membres, parmi lesquels le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Grèce, la Pologne, la Slovénie et la République tchèque, ont entrepris de réformer en profondeur leur secteur des services afin de l’ouvrir et de le rendre plus performant. Toutefois, de nombreuses réformes restent encore à faire dans plusieurs États membres dont l’Autriche, la Belgique, l’Allemagne et la France, qui n’ont pas intégralement mis en oeuvre les recommandations les concernant spécifiquement dans ce domaine. Tous doivent redoubler d’efforts pour appliquer la directive sur les services.

 

Marché du travailleurs

Les pays affichant d’importants déséquilibres ont réformé en profondeur leur système de négociation salariale pour assouplir le processus de rajustement des salaires. Entre 2007 et 2012, la baisse des coûts salariaux unitaires a été importante dans certains États membres comme l’Irlande, la Grèce, l’Espagne et le Portugal par rapport à ceux des pays concurrents. Les réformes en cours, notamment celle des mécanismes de fixation des salaires, devraient soutenir plus encore le processus d’ajustement de pays comme la Grèce et l’Espagne. Lirela communication

Partager cet article

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans EUROPE & U.E
commenter cet article

commentaires

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon