Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 19:31

 

Parce qu'elle se situe cent ans après le déclenchement de la « grande guerre », la célébration de l'armistice, le 11 novembre, prendra une importance particulière. Elle est l'occasion de rappeler qu'elle a clôturé la première mondialisation capitaliste.

 

Ceux qui pensent l'actuelle mondialisation inédite se trompent en effet lourdement. Entre le milieu du 2014-11-8-11 Votation citoyenneXIXème siècle et la première guerre mondiale, l'expansion du commerce et l'intensification des échanges de capitaux ont été telles que l'on retrouve bien des caractéristiques de l'actuelle mondialisation. Déjà les innovations dans le domaine du transport (train, bateaux à vapeur) et de la communication ont été à la base de cette expansion. D'où une division du travail à l'échelle mondiale, la signature de traités de libre-échange bilatéraux et même multilatéraux, des échanges croissant beaucoup plus vite que la production, une intensification de l'intégration financière internationale, la première puissance impérialiste, le Royaume-Uni, en étant la pierre angulaire. La concurrence économique entre les puissances d'alors, la Grande-Bretagne, la France, les Etats-Unis et l'Allemagne, qui détiennent le quasi-monopole des productions manufacturières, se traduit de la même manière qu'aujourd'hui : la part des exportations dans le PIB ne cesse de croître. C'est bien cet affrontement économique de plus en plus aiguisé qui fait écrire à Jaurès que « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage ». On sait que l'analyse se révélera terriblement juste.

 

Les symptômes sont aujourd'hui évidemment les mêmes. Pire encore, car l'appétit de la finance n'a jamais été aussi vorace quant au taux de profit nécessaire pour la rassasier. Avec, à la clef, les mêmes contradictions déflagratrices que dans la première moitié du XXèmesiècle.

 

Plusieurs nouvelles et événements de la semaine passée en constituent le sombre écho.

 

L'idée de trouver une issue à la crise économique dans un modèle basé sur les exportations conduit à l'impasse : les chiffres du premier semestre 2014 confirment que même la « belle mécanique » allemande est en panne sèche. Les dégâts sociaux vont donc s'amplifier en même temps que l'intensification de la concurrence et du dumping si rien ne vient bouleverser cette politique.

 

Tout cela se joue sur fond de conflits militaires, au Moyen-Orient ou dans les pays frontaliers de la Russie, où les intérêts géo-stratégiques des puissances impliquées se dissimulent à peine derrière d'autres prétextes.

 

Et enfin, la dernière livraison du GIEC le week-end dernier n'en finit plus d'alerter la communauté internationale devant le danger des émissions toujours grandissantes de gaz à effet de serre sur le climat alors que le « sauve qui peut » productiviste n'a jamais été autant d'actualité.

 

L'histoire jugera sans doute les dirigeants actuels à l'aune de ce qu'ils ont fait ou pas dans la période pour éviter la crise civilisationnelle qui menace.

 

Le pitoyable mi-mandat de François Hollande en sera l'un des pires exemples , n'en doutons pas. Que constate-t-on en effet semaine après semaine ? Il ne se contente pas d'accompagner cette crise multidimensionnelle, il en est un des complices et des accélérateurs.

 

La politique économique aberrante de l'UE tout au service des actionnaires ? Son budget d'austérité, ses attaques toujours plus grandes contre l'État social, ses cadeaux au capital montrent dans quel camp il se situe. Jusqu'à juguler par toujours plus de répression les contestations qui montent, prouvant ainsi toute la pertinence du néologisme « austéritaire ».

 

La politique internationale ? Jamais la France n'aura été aussi alignée derrière les Etats-Unis d'Amérique. Par Eric Coquerel / la suite sur ZoneBourse


2014-11-08-11 votation-citoyenne-banderole

Partager cet article

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans PARTI DE GAUCHE- J-L MÉLENCHON
commenter cet article

commentaires

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon