Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Qui a tué nos villages ?

Recherche

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 21:53

Devant la cour, les policiers ont insisté sur les méthodes contestées de la commission d'enquête interne de Total.

« Je ne suis pas virulent, je suis énergique », par ses mots, le commissaire Robert Saby a donné le ton de sa déposition. Pour la deuxième fois en huit jours l’ancien commissaire chargé des premières constatations sur le site de la catastrophe AZF, est entendu par la Cour d’Appel de Toulouse.

AZF : le procès de la commission d'enquête interne

Voir cette vidéo

Mais cette fois, il a pris la précaution de relire le dossier. Des heures passées au commissariat de Toulouse avant de rejoindre la salle des témoins " j’ai quand même le droit de me rafraîchir la mémoire. C’est mon devoir face des personnes qui lisent la procédure tous les jours depuis 10 ans. Sinon c’est trop facile, on envoie les policiers à l’abattoir ! "
Robert Saby revient donc avec des souvenirs précis et des notes. A la barre, il lit  l’audition de Monsieur Peudîèce le 9 octobre 2001.  Le Directeur Technique de Grande Paroisse, membre de la  commission d’enquête interne, nommée par le groupe Total,  n’avait alors rien à dire selon Robert Saby qui s’étonne : " je ne savais pas que les grandes écoles formaient des personnes qui n’ont pas de mémoire ! Après tout ce qu’il a fait !" Car pour l’ancien policier, " Monsieur Peudpièce a joué un rôle très, très important dans l’usine depuis le 23 septembre ".


 A cette date,  selon le témoin, la Commission d‘enquête interne a déjà entendu Gilles Fauré, le manutentionnaire qui a déversé la dernière benne dans le hangar 221 avant l’explosion. Il assure que Gilles Fauré a été aperçu  en pleurs, par deux policiers au sortir de son audition par la CEI.
Qu’a t-il dit ? Qu’ont-ils appris ? Pour Robert Saby, " l’enquête judiciaire a été faussée par le silence de la commission d’enquête interne ". 


Face à  cette  pluie de critiques, la défense oppose un déluge de questions. " Si on n'a rien trouvé, c’est que Total a tout caché ", résume Maître Mauricia Courrégé qui voit dans la violence des attaques une manœuvre des parties civiles pour justifier l’absence de preuve pour expliquer la catastrophe.


Toutes les plaintes déposées pour entrave à la justice ont bénéficié d’un non–lieu rappelle
l’avocate de Serge Biechlin et de la Société Grande Paroisse, pour qui la CEI n’a fait que son travail.
Les exploitants de sites industriels sont tenus par la loi, de mettre en place une commission d’enquête interne pour contribuer à l’explication d’une catastrophe. La suite sur France3 Midi-Pyrénées

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

 compteur

Campagne 2017

Photos Campagnes

2011
2012
2013
2014
2013
2016-2017
Caranave Insoumis du Haut Vaucluse 1

 

Caravane Insoumis du Haut Vaucluse 2