Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Qui a tué nos villages ?

Recherche

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 09:01

 

 

Obligé par la loi de proposer des postes à certains de ses salariés de l'usine du Vaucluse qu'il a fermée, le groupe papetier Schweitzer-Mauduit veut les muter à Lodz, à 1910 kilomètres de Malaucène ! Pour 450 euros par mois...

 

Depuis avril 2009, les employés des papeteries de Malaucène se battent pour leur survie. Après les licenciements intervenus en 2010, les salariés protégés restent seuls.

 

"Si on voulait que je refuse le poste, on ne s'y prendrait pas autrement." Joël Charbonnel, 57 ans,a trente ans d'ancienneté aux papeteries de Malaucène, fermées depuis 2009. En tant que salarié protégé, il avait signifié qu'il était prêt à étudier toute proposition, même à l'étranger, pour son reclassement. Il a été convoqué avec d'autres la semaine dernière à Quimperlé, en Bretagne, à la maison-mère du groupe Schweitzer-Mauduit. Il ne décolère pas et lit le descriptif du poste d'imprimeur qu'on lui proposeen Pologne : "Station debout prolongée, bruit, efforts physiques ponctuels", le tout selon la loi locale, c'est-à-dire à raison de 12 heures par jour et pour un salaire équivalent à... 450 euros !

 

En outre, la DRH polonaise, présente lors de l'entretien, ne parlait pas le français et n'a apporté aucune précision supplémentaire. "J'ai demandé à me rendre là-bas avec mon épouse, pour voir le poste, comme c'est prévu dans le plan de sauvegarde de l'emploi, mais on m'a envoyé promener !", poursuit Joël Charbonnel, bien décidé à aller au bout de la démarche. Tout comme ses collègues qui voient dans ces propositions une simple procédure pour que le groupe se mette en conformité. Régis de Charrette, ancien responsable des études, s'est vu proposer un emploi d'ingénieur sur un site français, au Mans, avec un salaire amputé d'un tiers de ce qu'il touchait à Malaucène. (…) 

Source La Provence

Partager cet article
Repost0

commentaires

 compteur

Campagne 2017

Photos Campagnes

2011
2012
2013
2014
2013
2016-2017
Caranave Insoumis du Haut Vaucluse 1

 

Caravane Insoumis du Haut Vaucluse 2