Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:29

La fédération CGT des ports et docks a appelé à poursuivre la protestation dans les ports, avec notamment quatre jours de grève à partir de vendredi, en raison d'une "situation de blocage" sur la prise en compte de la pénibilité pour certains travailleurs de ce secteur.

 

La décision de continuer la mobilisation entamée la semaine dernière a été prise lundi lors d'un bureau fédéral, à la suite de la demande du gouvernement de revoir les termes d'un projet d'accord sur la pénibilité négocié entre la CGT et le patronat.

 

Dans un communiqué, la CGT des ports et docks indique maintenir son préavis de grève nationale reconductible pouvant aller d'une minute à 24 heures et renouveler son appel à refuser les heures supplémentaires, certains horaires de nuit, et à travailler dans "le strict respect de la sécurité".

Vendredi, les dockers, qui relèvent du privé, sont appelés à faire grève toute la journée, et les agents portuaires le sont pour samedi. Même répartition des rôles dimanche et lundi, comme cela a déjà été le cas la semaine dernière, ce qui avait fortement perturbé l'activité portuaire.

L’Huma / La suite 





Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans LUTTES SOCIALES
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:27

 

L'altermondialiste prône la défense de l'héritage des Lumières et une prise de pouvoir de l'Etat sur le système financier et bancaire.

 

Les Sages révoltés de notre République, ce sont ces voix qui nous réveillent parce qu'elles mêlent l'eau et le feu, l'expérience et la passion. Parmi eux Stéphane Hessel, 93 ans, Albert Jacquard, 85 ans, ou Edgar Morin, 89 ans.

 

Mais aussi Susan George, 75 ans : présidente d'honneur d'Attac, auteure de nombreux livres, la Franco-Américaine se bat depuis des années pour un monde moins injuste vis-à-vis du Sud et contre le système économique néolibéral. Nous l'avons rencontrée chez elle, vendredi, à l'heure du thé.

 

La conversation a justement commencé sur le succès du petit opuscule d'Hessel, « Indignez-vous ! », un homme qu'elle décrit comme « impeccable du point de vue moral, qui pratique ce qu'il prêche ». Entretien.

 

Rue89 : Appeler à l'indignation, un terme qui se place sur le terrain moral, est-ce la meilleure approche pour changer les choses ? N'est-il pas plus efficace de dire « raisonnez ! » ou « révoltez-vous ! » ?

 

Susan George : Hessel est sur le registre des valeurs, pas sur celui de l'analyse des dossiers économiques ou géopolitiques. Il appelle à l'indignation comme prélude à l'action. Il dit : rejoignez quelque chose. Et il s'adresse particulièrement aux jeunes. Fort de son passé, c'est vrai, il ne veut pas se résigner.

 

Moi, ce que je sens très fort, c'est l'attaque contre les Lumières. Et ça me désole : à la fois sur le plan philosophique et sur le plan de l'action, je trouve que c'est une très grande conquête de l'humanité.

 

Le libéralisme politique – tel qu'il était entendu au XVIIIe siècle, ce mouvement européen qui commence avec Locke et qui continue avec les encyclopédistes français – est à la base de la constitution américaine, il est à la base des libertés – politiques, religieuses, de la presse, de l'opinion…

 

Des gens sont morts pour cela, et la démocratie vient de cette époque-là. Eh bien, j'ai l'impression que ces Lumières font aujourd'hui l'objet d'une très grande attaque idéologique.

 

J'essaye de me placer dans cette tradition-là, qui vaut la peine d'être défendue.

Rue89 | Par Zineb Dryef et Pascal Riché | 17/01/2011 | La suite 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans POLITIQUE GÉNÉRALE
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:28

 

 

Le gouvernement Tunisien a été formé : 8 ministres sont issus de l’équipe de Ben Ali, dont 4 aux postes clés et 3 partis y sont entrés, mais il paraîtrait que ce soit des partis qui avaient les faveurs de l’ancien régime.

 

*****

Le peuple pourrait être déçu par les maigres changements intervenus à la tête de l'appareil d'État.

La Tunisie s'est dotée d'un nouveau gouvernement d'union nationale comprenant trois personnalités d'opposition, mais le maintien à leur poste de ministres de Zine Ben Ali risque de heurter les aspirations au changement du peuple tunisien. Des opposants en exil comme de simples citoyens ont d'ores et déjà exprimé leur scepticisme, voire leur colère, face à la composition de ce gouvernement formé trois jours seulement après la chute et le départ en exil de Zine Ben Ali. Certains pourraient vouloir reprendre les manifestations qui ont conduit à la disgrâce de l'ancien président après 23 ans de pouvoir.


Le ministre de l'Intérieur, Ahmed Friaa, qui fait partie des personnalités reconduites à leur poste, a déclaré à la télévision publique qu'au moins 78 personnes avaient été tuées durant ce mois de contestation dans la rue. Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi, en poste depuis 1999, a promis la libération de tous les prisonniers politiques et une enquête contre toutes les personnes soupçonnées de corruption. Les ministres de la Défense, de l'Intérieur, des Finances et des Affaires étrangères conservent leurs attributions dans le nouveau gouvernement.

Source Le Point La suite 





Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:27

 

 

 

L'eurodéputée Michèle Rivasi appelle à une réforme des agences sanitaires dans l'UE

L’Igas a remis, samedi 15 janvier, un rapport accablant sur le Médiator, un médicament commercialisé par les laboratoires Servier de 1976 à 2009, à l’origine de 500 à 2.000 décès. Vingt ans après les crises du sang contaminé et de l’amiante, le système sanitaire national est à nouveau mis en cause. Entretien avec Michèle Rivasi, eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts, fondatrice de la Criirad et vice-présidente du Criirem .



Quelle est votre réaction face au rapport de l’Igas qui pointe de graves défaillances du système de pharmacovigilance en France, ainsi que des conflits d’intérêt au sein de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps)?

Le scandale du Médiator ne me surprend pas du tout. C’est une conséquence inévitable du dysfonctionnement des institutions de sécurité sanitaire en France et en Europe.

Source Journal de l’Environnement / 17 janvier 2011 / par Sabine Casalonga / La suite 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans SANTÉ
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:25

 

 

Les amendements relatifs à la réforme de la médecine du travail, censurés par le Conseil constitutionnel, seront examinés prochainement au Sénat, via une proposition de loi controversée, informe l’AFP.


Les Sages du Palais royal ont retoqué, en novembre, le volet sur la médecine du travail qui avait été greffé au projet de loi sur les retraites, au motif qu'il n'avait aucun lien avec le projet de loi initial [voir le JDLE]. Les sénateurs centristes ont toutefois déposé une proposition de loi qui reprend les mêmes articles et sera examinée le 27 janvier au Sénat, selon l’AFP.


Syndicats et médecins, déjà mobilisés à l’automne contre une réforme introduite « en catimini » [voir le JDLE], continuent de dénoncer un texte qui, selon eux, met en danger l'indépendance des médecins du travail et atténue la responsabilité des employeurs.


Source Journal de l’environnement / 14 janvier 2011 / par Sabine Casalonga / la suite 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans SANTÉ
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:24

 

 

Le régime qui craint une révolte populaire, a considérablement renforcé, de manière visible, le dispositif de sécurité dans la capitale.


Les rues d’Alger sont quadrillées depuis vendredi dernier par un important dispositif sécuritaire.
Les dizaines de ces derniers sont postés en différents lieux sensibles de la capitale. Sur la place du 1er Mai, plus précisément devant le siège de la centrale syndicale, un nombre important de camions des brigades antiémeute attendent un éventuel mouvement de rue. Aux Trois-Horloges, à Bab El Oued, et non loin du commissariat du 5e arrondissement, le même dispositif a été mis en place avec, en tête de peloton, le fameux blindé antiémeute appelé «moustache».

 

Source Radio Kalima / 17 janvier 2011 / La suite 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:23

 

Amnesty International demande une nouvelle fois aux autorités hongroises de modifier la nouvelle loi controversée relative aux médias, alors que celle-ci suscite des actions de protestation publiques en faveur de la liberté d’expression.


Des manifestations contre cette loi qui fait peser des restrictions sur l’ensemble des contenus proposés par les médias en Hongrie ont eu lieu à Budapest et à Vienne, vendredi 14 janvier dans la soirée.


Cette nouvelle loi, qui est entrée en vigueur le 1er janvier, prévoit de lourdes sanctions contre les diffuseurs de contenus qui seraient considérés comme contraires à l’« intérêt public ».


« Le caractère vague des restrictions imposées par la nouvelle loi relative aux médias est très inquiétant et fort susceptible d’avoir un effet adverse sur la liberté d’expression », a déclaré Andrea Huber, directrice adjointe du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.


« Face au risque de lourdes amendes voire d’être contraints à mettre la clé sous la porte, il est probable que de nombreux journalistes et rédacteurs en chef opteront pour la "prudence" en modifiant leurs contenus. »


Des actions de protestation contre la nouvelle législation sur les médias ont eu lieu sur la place Kossuth de Budapest, devant le Parlement hongrois, le 14 janvier au soir, tandis que l’organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières et des groupes autrichiens ont organisé une manifestation devant l’ambassade de Hongrie à Vienne.


La nouvelle loi impose des restrictions sur tous les contenus diffusés par les médias, que ce soit à la radio, la télévision, dans la presse ou sur Internet, et que les médias en question soient publics ou privés.


L’autorité nationale des médias et communications (NMHH) établie en vertu de cette nouvelle loi sera habilitée à sanctionner les journalistes sur la base de concepts vagues tels que l’« intérêt public », la « moralité commune », l’« ordre national » et la « violation de l’obligation de relayer des informations de manière impartiale ».


Les médias qui enfreignent la loi encourent des amendes allant de 35 000 à 730 000 euros, voire l’interdiction de poursuivre leurs activités.


La question de l’indépendance politique de la NMHH, dont le président est nommé par le Premier ministre pour neuf ans, inspire en outre quelques inquiétudes. Par ailleurs, la procédure de désignation des autres membres de la NMHH ne garantit pas la pluralité.


« La portée des restrictions, l’absence de consignes claires pour les journalistes et les rédacteurs, et les pouvoirs étendus du nouvel organe de régulation risquent tous ensemble de restreindre inutilement et de manière disproportionnée la liberté d’expression en Hongrie », a ajouté Andrea Huber.


Certains signes indiquent déjà que la loi a des retombées négatives pour les journalistes. Un présentateur et un rédacteur d’une station de radio font actuellement l’objet d’une procédure disciplinaire pour avoir protesté contre ces mesures par une minute de silence sur les ondes, mardi 21 décembre 2010, lendemain de l’adoption de la loi par le Parlement.

Source Amnesty international

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:21

 


Claire Villiers venait du christianisme social. La Gauche Cactus, c’est plutôt un repaire de mécréants. La vieille histoire de celle qui croyait au ciel et de ceux qui n’y croyaient pas de l’insupportable et génial Aragon. N’empêche. N’empêche que nous nous sommes trouvés quand il s’est agit d’esquisser une première forme de rassemblement de la gauche de gauche, lors d’élections régionales qui permirent à Claire Villiers d’exercer des responsabilités en Ile de France durant un mandat. N’empêche que nous avons pourfendu ensemble, et avec un succès hélas temporaire, le projet de traité constitutionnel européen. N’empêche que nous avons recherché ensemble l’unité d’une gauche qui soit de gauche.


Claire Villiers militante syndicale, Claire Villiers militante associative, Claire Villiers militante puis élue mais toujours militante politique, n’ayant que faire des ors et pompes du pouvoir. Claire Villiers toujours attentive aux inégalités, aux injustices, toujours luttant pour les réduire. Claire Villiers luttant encore, contre la maladie cette fois, pendant de longues années, mais n’abandonnant jamais les luttes sociales.

Du temps où l’on portait chapeau, on eut dit, chapeau bas. Chapeau bas, Claire Villiers.

2 janvier 2011 par Jean-Luc Gonneau / Source 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans SOUVENIRS - HISTOIRE
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:20

 

Bonne nouvelle ! La Chambre Correctionnelle de la Cour d’Appel de Rouen, ce 12 janvier 2011, a condamné à 1 € d’amende François Vaillant qui fut jugé en appel pour son refus de donner ses empreintes ADN à la police. Ce déboulonneur de publicité avait été condamné en première instance le 07 décembre 2009 à 300 € d’amende. Il avait fait appel.


Cette amende à 1 € symbolique est une bonne nouvelle. La Cour n’a pas suivi la réquisition du Parquet. L’originalité du procès en appel de François Vaillant, le 17 novembre 2010, tient à ce qu’une généticienne à l’Inserm, Catherine Bourgain, a témoigné du fait que les segments non-codants enregistrés dans le Fnaeg (Fichier national automatisé des empreintes génétiques) sont, au regard de découvertes scientifiques récentes, capables de discriminer les individus en fonction de caractéristiques génétiques (couleur de la peau, maladie…) Lire absolument la déposition de Catherine Bourgain sur www.ldh-toulon.net). Or la loi interdit formellement cette discrimination. C’est pourquoi l’avocat Nicolas Gallon a plaidé, notamment en se fondant sur cet élément, l’illégalité patente du Fnaeg. Ce procès à Rouen en appelle maintenant d’autres du même genre.


François Vaillant, rédacteur en chef de la revue de recherche Alternatives Non-Violentes (www.alternatives-non-violentes.org), se réjouit de cette condamnation symbolique à 1 € d’amende, comme la mouvance non-violente adepte de la désobéissance civile qui a soutenu ce militant.


Le Fnaeg compte actuellement plus de 1.300.000 personnes fichées. N’importe quel citoyen peut s’y retrouver au regard de ce qui se passe dans certains commissariats qui marchent aux chiffres, pour satisfaire la politique de la peur entretenue par l’actuel président de la République. Le Fnaeg est en réalité un fichier dangereux pour la sécurité ! Rien n’empêcherait demain un pouvoir politique de type « Vichy » de s’emparer du Fnaeg et de s’en servir pour discriminer des populations en fonctions de caractéristiques génétiques. Les trains qui se sont ébranlés vers l’Allemagne nazie ne contenaient-ils pas tous des personnes qui avaient été abusivement fichées ?


François Vaillant et l’avocat Nicolas Gallon contactent actuellement un député Vert pour qu’une question écrite soit posée au gouvernement au sujet de l’illégalité manifeste du Fnaeg.

Voir le reportage de France3


Source Les déboulonneurs /12 janvier 2011

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans SÉCURITÉ
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:18

 

Ahmed Badaoui, l’ex-secrétaire général du syndicat des douanes, a été mis, hier, sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près le tribunal de Bir-Mourad-Raïs. Selon Me Ben Isaâd, un de ses avocats, “il est poursuivi pour incitation au rassemblement, outrage à corps constitué et activité dans une association non agréée”. Ahmed Badaoui a été libéré après 48 heures de détention dans les locaux de la police. Il a été présenté, hier, devant le procureur près le tribunal de Bir-Mourad-Raïs suite à l’enquête diligentée par les services de la Police judiciaire de la sûreté de wilaya d’Alger sur instruction du parquet qui s’est autosaisi de cette affaire.

 

Des syndicalistes, des avocats et des citoyens se sont rassemblés hier après- midi devant le bureau du procureur près le tribunal de Sidi M’hamed pour demander la libération immédiate avant d’être informés que la présentation de ce dernier aura lieu au tribunal de Bir-Mourad-Raïs. Un dispositif sécuritaire impressionnant a été mis sur place pour éviter tout débordement. Des membres du comité pour la libération de Badaoui (CLB) créé le jour de son arrestation étaient nombreux à assister à la présentation. Ils ont été empêchés de rentrer au tribunal. Ahmed Badaoui a été arrêté samedi soir à son domicile à Birkhadem par les éléments de la SWPJ d’Alger. Il aurait envoyé des SMS à ses proches applaudissant la chute du pouvoir tunisien.

Source Liberté / Par : N. B. / 18-01-2011 / La suite

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon