Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 08:17

 

 

Les énergies renouvelables pourront assurer 99,5 % des besoins en électricité des pays de l’Union européenne en 2050 si le nucléaire perd l’accès prioritaire aux réseaux de distribution dont il bénéficie aujourd’hui.

Le nucléaire et le charbon cannibales !

Greenpeace a rendu public ce matin son rapport intitulé « La bataille des réseaux » (lire en anglais), qui démontre comment l’Europe pourrait passer en douceur à un réseau électrique alimenté presque exclusivement par les énergies renouvelables.

Actuellement, les installations de production d’électricité durable (éoliennes notamment) sont souvent arrêtées en période de pointe de production, afin de laisser un accès prioritaire aux réseaux de distribution à l’électricité produite par les réacteurs nucléaires et les centrales alimentées au charbon, qui sont elles, impossibles à arrêter !

Le rapport d’étude souligne que si les énergies renouvelables, remportaient la bataille de l’accès aux réseaux, elles pourront couvrir 68% des besoins en électricité de l’UE en 2030 et 99,5% en 2050.

Industriels et Gouvernements doivent faire un choix

Pour que cette projection devienne réalité, les gouvernements européens devront cesser de favoriser l’accès prioritaire à la production d’électricité nucléaire et consentir d’importants investissements – évalués à 70 milliards d’euros d’ici à 2030 – afin de développer les infrastructures et les réseaux.

Les industriels du secteur devront également faire évoluer leur discours : dans ce rapport, Greenpeace démontre que les réseaux électriques sont conçus pour donner la priorité au nucléaire. Voilà qui contredit clairement la communication d’Areva, des livres d’Anne Lauvergeon à son dernier spot de pub mêlant images d’éoliennes, de panneaux photovoltaïque et de centrale nucléaire, qui présente le nucléaire comme « une énergie parmi d’autres » alors qu’il cannibalise purement et simplement toute alternative. Le nucléaire empêche le développement des renouvelables, ces énergies ne peuvent coexister !

La France doit cesser de se voiler la face et de marcher dans le discours d’Areva et d’EDF qui prétendent être en faveur d’un mix énergétique alors qu’en réalité les industriels n’investissent massivement que dans le nucléaire. L’Etat français fait exactement la même démarche en allouant 60% du budget de la recherche énergétique dans le nucléaire, 20% dans le pétrole et seulement 20% dans les énergies renouvelables (chiffres 2009).

Il est donc temps pour les pays européens de choisir leur avenir énergétique. Ils doivent faire un choix, c’est uniquement une question de choix : ou on priorise les renouvelables, ou on fait du nucléaire. Les dirigeants européens vont discuter des options énergétiques de l’UE à un sommet extraordinaire le 4 février prochain. Greenpeace les appelle à retirer tout soutien politique et financier au charbon et au nucléaire pour permettre aux énergies vertes pour poursuivre leur croissance rapide.

Consulter le rapport complet

Source Greenpeace France

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans NUCLÉAIRE
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:42

 

Des établissements scolaires ont été paralysés dans plusieurs wilayas. Les lycéens d’Alger ont été empêchés hier d’organiser une marche pour exprimer leurs revendications pour l’amélioration de leurs conditions de scolarité.
Les élèves ont, par contre, réussi à maintenir la grève entamée au début de la semaine. Un taux de suivi de 70 à 80% a été enregistré dans l’ensemble des établissements du secondaire de la capitale.

Dans certaines wilayas, comme à Béjaïa, le taux de suivi a avoisiné les 80%. Les élèves se sont servis de supports technologiques modernes pour exprimer leurs revendications et faire passer leurs messages. Les SMS et les diffusions sur les réseaux sociaux remplacent les supports classiques.

Source Radio Kalima / Mardi 18 janvier 2011 / la suite

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:41

 

 

La part des spéculateurs sur les marchés alimentaires explique en partie la hausse continue des prix depuis l'été 2010. Les produits alimentaires sont devenus des actifs financiers comme les autres. Par Aurélie Trouvé, co-présidente d'Attac France.

 

On se souvient en 2008 des images des «émeutes de la faim». Depuis, plus rien ou presque sur nos écrans, même si le nombre de sous-nutris a bondi et dépassé le milliard. Surtout, les causes de la flambée des prix n'ont en rien été supprimées. Il n'est donc pas étonnant que le monde connaisse de nouveau le même phénomène, avec une hausse continue des prix des produits alimentaires depuis l'été dernier et un indice des prix désormais plus élevé qu'en 2008. Comme vient de l'exprimer le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l'alimentation, Olivier de Schutter, nous vivons le début d'une crise alimentaire similaire à celle de 2008.

 

Difficile de ne pas pointer tout d'abord la responsabilité majeure des Etats-Unis et de l'Union européenne dans la baisse des stocks céréaliers mondiaux, et ainsi dans la tendance à la hausse des prix. Difficile également de ne pas souligner le rôle des agrocarburants, qui ont détourné plus du tiers de la production de maïs des Etats-Unis l'année dernière. Les terres qui y sont consacrées sont autant de terres disponibles en moins pour le soja ou le blé, ce qui explique la hausse corrélative des cours mondiaux, directement liés aux prix américains.

Source Les invités de Mediapart / 14 Janvier 2011 / la suite 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans MONDIALISATION & MISÈRE
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:36

 

Un collectif d’une quinzaine d’associations algériennes s’était constitué pour organiser, le 25 novembre 2010, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, une journée de réflexion sur le thème « Stop à la violence ! Les Droits aux femmes maintenant ». Pour partager les expériences menées et échanger sur les critiques émises sur le droit, des intervenantes d’Espagne, d’Italie, de France, du Maroc et de Tunisie avaient été invitées.

 

Cette journée, fruit de six mois de travail, a été interdite.

- Interdite par un Etat algérien qui redoute cette prise de parole de femmes engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes et censure les actions menées par elles en dehors des cadres institutionnels qu’il contrôle.

- Interdite par un Etat algérien qui n’assume même pas ce choix politique. En effet, ce n’est que la veille de la conférence que le collectif a été informé, verbalement, de la « non-autorisation » de cette conférence, sans qu’aucune explication ne leur soit donnée.

 

Le procédé fut le même pour le visa que je demandais (depuis le 5 novembre) en tant qu’intervenante invitée par le collectif. La veille du départ pour Alger, les services du consulat à Paris ne pouvaient le délivrer, « n’ayant pas reçu l’accord d’Alger ».

« Non-autorisation », « non-accord »… la non-qualification de ces actes cache mal leur portée et

leur signification : interdiction de se réunir, interdiction d’échanger, interdiction de circuler.

Censure, atteintes à la liberté de réunion, aux droits d’expression, de circulation ; Ce n’est pas nouveau pour les Algériennes. Et cela se passe un 25 novembre 2010, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, alors que l’Etat algérien a pris des engagements internationaux en ratifiant la Convention sur l’élimination de toutes les discriminations à l’encontre des femmes (CEDAW) et notamment celui d’encourager « l'établissement de (…) recherches sur l'ampleur, les causes et les effets de la violence ainsi que sur l'efficacité des mesures visant à prévenir la violence et à la combattre(1) ». Engagements bafoués donc.

 

Douze associations, membres du collectif et signataires d’un communiqué (2) entendent « réaffirmer leur volonté de se battre contre les violences que, comme femmes, elles subissent avec toutes les algériennes. » Le communiqué se termine ainsi : « [les associations] soulignent qu’alors que les femmes du monde entier commémore cette journée, les femmes algériennes sont sommées de compter silencieusement leurs victimes. » Je partage leur colère et leur amertume.

La journée du 25 novembre est aussi l’expression de la solidarité des femmes en lutte contre les violences qu’elles émanent des individus ou des Etats. L’Etat algérien ne brisera pas cette solidarité.

Catherine Le Magueresse - Ancienne présidente de l’AVFT - Paris, le 28 novembre 2010

 

  1. (1) Recommandation n°19 du comité CEDAW (A/47/38), 1992.

  2. (2) « Communiqué relatif à la « non-autorisation » de la tenue de la journée de commémoration de la journée mondiale contre les violences faites aux femmes », fait à Alger, le 24 novembre 2010.

Source : Marche mondiale des femmes contre les violences et la pauvreté

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FEMMES
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:35

 

Le pays connaît une hausse importante de ses denrées alimentaires. Le spectre d’une nouvelle crise plane au moment où tous les regards sont tournés vers les émeutes au Maghreb.


Dakar est en ébullition : la manifestation autorisée de samedi dernier à Guédiawaye a certes connu un succès mitigé (environ 1 000 personnes), mais elle marque cependant une exaspération grandissante dans la capitale du Sénégal. Depuis deux mois, les prix des denrées de première nécessité connaissent une remontée spectaculaire, dépassant même, parfois, les niveaux atteints en 2008, année de crise alimentaire.


Le gaz butane, énergie de cuisson présente dans toutes les familles, a augmenté de plus de 30 %. Le sucre, l’huile, l’essence (aujourd’hui à 770 F CFA le litre, environ 1,20 euros)… tout y passe. La farine, aussi : avec l’explosion des cours du blé, le sac de 50 kg de farine se négocie aujourd’hui à 20 600 F CFA (environ 32 euros) contre 14 600 F CFA il y a quelques mois. En bout de course, la baguette a pris 25 F CFA et coûte désormais 200 F CFA. L’électricité, coupée chaque jour (des délestages pouvant durer 12 heures dans certains quartiers où nombre d’artisans sont installés), a elle augmenté de 40 % ces 5 dernières années.

Source Sénégal Business / 18 January 2011 / La suite

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:33

 

Soutiens historiques et ralliés moins fidèles se sont retrouvés jeudi dernier lors d'une réunion co-animée par Gérard Collomb et Michel Destot, maire de Grenoble. Une organisation s'affirme, qui compte les principaux grands élus socialistes de la région. Mais les historiques ont mal perçu la présence du directeur de cabinet de la ville de Lyon qui les avait durement affrontés en 2006.

 

La famille au grand complet. Jeudi dernier, les supporters de Dominique Strauss-Kahn se sont retrouvés au restaurant Le Chalut, vers Perrache. Une réunion co-animée par Gérard Collomb et Michel Destot, maire de Grenoble. A l'image de ce tandem, la salle contenait des strauss-kahniens historiques, comme les sénateurs Christiane Demontès ou Jean Besson et d'autres qui ont emprunté des chemins de traverse, à l'instar du maire de Lyon, supporter de Ségolène Royal à la présidentielle de 2007. Le courant avait aussi explosé en 2008 lors du congrès de Reims, alors que le directeur du FMI était déjà à Washington et que ses ouailles s'étaient divisés entre pro-Delanoë et pro-Aubry. "Ce jeudi, c'était surtout des retrouvailles", résume Jean-Christophe Vincent, secrétaire fédéral en charge des élections.

Source Lyon Capitale /Par Fabien Fournier / 18/01/2011 / La suite

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans CAMPAGNES FDG
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:32

 

Ces derniers jours, cinq Algériens et trois égyptiens ont tenté de mettre fin à leur vie en s'immolant par le feu, à l'instar d'un jeune Tunisien dont le geste a déclenché la révolte de ses compatriotes.

En quelques jours, cinq chômeurs ont tenté de se suicider en s’immolant par le feu en Algérie. Des émeutes contre l’augmentation rapide des prix des produits de base ont fait, entre le 6 et le 9 janvier, 5 morts et près de 800 blessés dans le pays.

Gestes de désespoir en Algérie, l’Egypte également touchée

Source Le Vif (Belgique) /18 01 2011 / La suite 





 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:31

 

Avec Marine Le Pen, l'extrême droite est à nouveau en vogue. Dans le Vaucluse, M. et Mme Bompard, maires d'Orange et de Bollène, ex-FN, ex-MNR, fondateurs de la Ligue du sud, sont des précurseurs. Reportage du mensuel Le Ravi au cœur d'un système bien rodé.

 

Ses jambes gigotent et il sourit, entre un stand proposant des saucissons pur porc et celui d'un club de reconstitution historique de batailles napoléoniennes. Jacques Bompard, passé d'Occident à Ordre nouveau avant d'être membre fondateur du FN et de s'en faire exclure en 2005, se trouve en équilibre sur un étrange appareil de musculation vibrant. En ce deuxième samedi d'octobre, il inaugure la foire d'Orange (84).

 

A l'entrée du hall des expositions, une longue frise chronologique retrace ses quinze ans de mandat, en énumérant ses glorieux travaux tels que « l'horodateur solaire, l'espace sanitaire canin, la vidéo-surveillance, le premier prix de la ville fleurie » et un nombre incalculable de réfections de routes, places et ronds-points.

 

« Ces travaux sont le pilier du système Bompard, sa vitrine. Peu d'Orangeois connaissent l'envers du décor », explique Fabienne Haloui, secrétaire départementale du PCF 84 et ancienne responsable CGT de la mairie d'Orange.

 

« A rebours d'une diabolisation qui a ses limites, Bompard communique sur sa gestion de “ bon père de famille ”. Aujourd'hui, la ville est devenue le modèle parfait d'une droite et d'une d'extrême droite qui s'enracinent ensemble. »

 

Rue 89 en partenariat avec Le Ravi / 18 janvier 2011 / La suite 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans CAMPAGNES FDG
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:29

La fédération CGT des ports et docks a appelé à poursuivre la protestation dans les ports, avec notamment quatre jours de grève à partir de vendredi, en raison d'une "situation de blocage" sur la prise en compte de la pénibilité pour certains travailleurs de ce secteur.

 

La décision de continuer la mobilisation entamée la semaine dernière a été prise lundi lors d'un bureau fédéral, à la suite de la demande du gouvernement de revoir les termes d'un projet d'accord sur la pénibilité négocié entre la CGT et le patronat.

 

Dans un communiqué, la CGT des ports et docks indique maintenir son préavis de grève nationale reconductible pouvant aller d'une minute à 24 heures et renouveler son appel à refuser les heures supplémentaires, certains horaires de nuit, et à travailler dans "le strict respect de la sécurité".

Vendredi, les dockers, qui relèvent du privé, sont appelés à faire grève toute la journée, et les agents portuaires le sont pour samedi. Même répartition des rôles dimanche et lundi, comme cela a déjà été le cas la semaine dernière, ce qui avait fortement perturbé l'activité portuaire.

L’Huma / La suite 





Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans LUTTES SOCIALES
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:27

 

L'altermondialiste prône la défense de l'héritage des Lumières et une prise de pouvoir de l'Etat sur le système financier et bancaire.

 

Les Sages révoltés de notre République, ce sont ces voix qui nous réveillent parce qu'elles mêlent l'eau et le feu, l'expérience et la passion. Parmi eux Stéphane Hessel, 93 ans, Albert Jacquard, 85 ans, ou Edgar Morin, 89 ans.

 

Mais aussi Susan George, 75 ans : présidente d'honneur d'Attac, auteure de nombreux livres, la Franco-Américaine se bat depuis des années pour un monde moins injuste vis-à-vis du Sud et contre le système économique néolibéral. Nous l'avons rencontrée chez elle, vendredi, à l'heure du thé.

 

La conversation a justement commencé sur le succès du petit opuscule d'Hessel, « Indignez-vous ! », un homme qu'elle décrit comme « impeccable du point de vue moral, qui pratique ce qu'il prêche ». Entretien.

 

Rue89 : Appeler à l'indignation, un terme qui se place sur le terrain moral, est-ce la meilleure approche pour changer les choses ? N'est-il pas plus efficace de dire « raisonnez ! » ou « révoltez-vous ! » ?

 

Susan George : Hessel est sur le registre des valeurs, pas sur celui de l'analyse des dossiers économiques ou géopolitiques. Il appelle à l'indignation comme prélude à l'action. Il dit : rejoignez quelque chose. Et il s'adresse particulièrement aux jeunes. Fort de son passé, c'est vrai, il ne veut pas se résigner.

 

Moi, ce que je sens très fort, c'est l'attaque contre les Lumières. Et ça me désole : à la fois sur le plan philosophique et sur le plan de l'action, je trouve que c'est une très grande conquête de l'humanité.

 

Le libéralisme politique – tel qu'il était entendu au XVIIIe siècle, ce mouvement européen qui commence avec Locke et qui continue avec les encyclopédistes français – est à la base de la constitution américaine, il est à la base des libertés – politiques, religieuses, de la presse, de l'opinion…

 

Des gens sont morts pour cela, et la démocratie vient de cette époque-là. Eh bien, j'ai l'impression que ces Lumières font aujourd'hui l'objet d'une très grande attaque idéologique.

 

J'essaye de me placer dans cette tradition-là, qui vaut la peine d'être défendue.

Rue89 | Par Zineb Dryef et Pascal Riché | 17/01/2011 | La suite 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans POLITIQUE GÉNÉRALE
commenter cet article

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon