Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 08:41

 

 

67% des Français estiment que les immigrés sont mieux traités qu'eux, selon un sondage Ifop pour "Valeurs actuelles" à paraître jeudi 14 novembre. Faux, réagit Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile, qui insiste sur l'urgence "de déconstruire les idées reçues". Interview.


Selon un sondage de "Valeurs Actuelles", 67% des Français estiment qu'on en fait plus pour les immigrés que pour eux. Comment réagissez-vous ?

- La réponse est contenue dans la question. Si dans une période de crise, vous posez la question "Pensez-vous qu'on en fait plus pour les immigrés que pour les Français ?", vous ne pouvez-vous attendre qu'à cela. La question est totalement orientée. Je suis persuadé que si vous posiez la question de manière différente, par exemple "Faut-il venir en aide aux étrangers qui sont malades", le résultat serait autre.


Les instituts de sondage, les médias, fabriquent et alimentent la machine à rejet. Après, dans une période de crise, où le chômage est d'une violence exceptionnelle, où des territoires entiers sont dans la désespérance, je comprends très bien qu'il y ait un immense sentiment de délaissement et que, face à une surmédiatisation des thématiques autour de l'immigration, certains aient, peut-être, l'impression qu'il y a un traitement plus favorable donné aux personnes étrangères. Tout cela participe d'un climat détestable. Mais il faut dire combien ces considérations sont erronées. Il n'y a rien de vrai là-dedans !


En quoi est-ce "erroné" ?

- En matière d'emploi, de logement, d'éducation, ou encore de justice, il n'y a aucune discrimination positive pour les étrangers. Pour l'accès au logement social, il y a des normes. Pour l'emploi, je voudrais rappeler aux lecteurs qu'il y a près de six millions d'emplois qui sont réservés aux nationaux, et qui de fait sont interdits aux étrangers non communautaires.


Ce sont des emplois réservés dans toute la fonction publique, avec d'ailleurs une hypocrisie extraordinaire. Bien souvent, les personnes étrangères employées dans nos hôpitaux, y compris des médecins, ont des statuts inférieurs.


Mais je pourrais citer d'autres exemples. Pour être gérant de débit de tabac, il faut encore être Français, privilège des douanes. Pour la santé, l'aide médicale d'Etat (AME), qui est réservée aux étrangers, est moins protectrice en termes de remboursements que la couverture maladie universelle (CMU). Encore une fois, il n'y a pas de traitement privilégié dans quelque secteur que ce soit. Il faut déconstruire les idées reçues.Réaction de Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile /  Le suite sur Nouvel Obs

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 08:40

 

 

 

Jean-Luc Mélenchon, interrogé dimanche sur la colère dans le pays dont témoigne la mobilisation contre l’écotaxe, a dénoncé «l’injustice» de l’impôt de manière générale et s’est montré solidaire du «petit patronat qui tire la langue», citant la grogne de l’UPA.

 

Invité de l’émission «C' Politique» sur France 5, le co-président du Parti de gauche a décrit une société française «en train de se disloquer parce que la manière avec laquelle on lui fait porter la charge est injuste».

 

«Ce sont les classes moyennes et populaires qui portent tout l’effort», a-t-il enchaîné, «et ça se voit dans la manière dont l’impôt est organisé. (...) Il n’y a que cinq tranches d’impôt (sur le revenu, ndlr) et sur ces cinq tranches-là, vous avez ceux qui produisent, et non pas ceux qui sont dans les très grandes entreprises, (...) pas les très gros salaires parce qu’ils paient moins que les autres».

 

Et de poursuivre: «Même dans le patronat vous avez un clivage terrible entre les kékés du Medef qui sont des grands seigneurs gorgés d’argent, et le petit patronat qui, lui, tire la langue».

 

«C’est pas par hasard que vous avez l’UPA (l’organisation patronale des artisans et commerçants) qui elle aussi se met en mouvement contre l’augmentation de la TVA (...)», ces patrons là «voient bien que la ponction qui va être faite sur le pouvoir d’achat des gens (...), c’est des clients en moins pour eux». La suite sur Libération

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans PARTI DE GAUCHE- J-L MÉLENCHON
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 08:39

 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans SOUVENIRS - HISTOIRE
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 08:29

 

03

 

g.blanchet@slaes.net

06 16 45 73 55

04

Dignes

rosy.domine@laposte.net

06 24 10 24 13

08

 

Charleville-Mézières / Rethel

fdg.ardennes@gmail.com

03 24 56 40 43

10

Troyes / Romilly-sur-Seine

ladepechedelaube@wanadoo.fr

03 25 73 43 40

14

Caen / Pont l’évêque

patrickfeld@gmail.com

06 70 30 26 35

17

La Rochelle

comiteouest17partidegauche@gmail.com

06 51 30 48 73

18

Bourges / Vierzon

marche.revolution.fiscale@gmail.com

06 82 48 46 71

21

Dijon / Bierre

Renseignements ici

22

Guingamp / St Brieuc

 

revolutionfiscale29@gmail.com

02 98 43 27 13

23

Guéret

 

pg23@lepartidegauche.fr

06 17 92 72 64

25

Besançon

marche.decembre@gmail.com

06 04 51 91 02

26

 

hlnyons@orange.fr

06 83 77 24 45

27

Gisors

gisors.lhumaindabord@gmail.com

06 01 48 65 54

28

Chartres

frontdegauche28@gmail.com

02 37 28 29 56

29

Brest / Morlaix

 

revolutionfiscale29@gmail.com

02 98 43 27 13

30

Nîmes (Train) 7h47 retour Paris 21h15

gard.paris.1.12@gmail.com

 

31

 

31@pourunerevolutionfiscale.fr

32

 

pg32@lepartidegauche.fr

06 87 01 84 48 ou 06 81 96 18 30

33

 

Renseignements ici

34

 

car1dec-34@laposte.net

35

Saint-Malo / Rennes

 

pg35-nord@lepartidegauche.fr

07 80 00 10 29

36

Châteauroux

lionelthura@orange.fr

37

Tours

 

p.c.f-37@wanadoo.fr

02 47 61 27 99

38

Grenoble

Inscription ici ou

07 81 62 41 61

40

Dax

Renseignements ici

41

Vendôme / Blois

 

pg41@lepartidegauche.fr

06 10 84 52 00

42

St Etienne / Feurs / Roanne

buspourparis@gmail.com

44

Nantes

Saint-Nazaire

inscriptionfdg44@orange.fr

inscriptionfdg44@orange.fr

46

 

Renseignements ici

05 65 21 99 67

47

Agen

Renseignements ici

49

Cholet : Place des Halles – départ à 07h

Saumur : Place du Chardonnet – départ à 07h

Angers : En face de la station service, Carrefour Saint Serge – départ à 08h

Seiches : Péage (selon la demande) – départ à 8h30

Inscription ici

avant le 26 novembre

50

Cherbourg / Valognes / Carentan / Saint-Lô

fgmanche@orangefr

02 33 04 03 28

51

 

Gérard Mattéra (PCF)

06 12 64 59 71

Jean-Guy Agnus (FASE)

03 25 32 25 34

Daniel Monnier (PG)

06 15 49 39 04

53

 

contact@pg53.fr

02 43 67 24 99

54

Nancy

 

busparis1erdecembre@gmail.com

7

Metz

pcf57@wanadoo.fr

03 87 71 40 06

59

Cambrai

Douai

Lille

Villeneuve d’Ascq

Valenciennes / Maubeuge

pg59cambresis@orange.fr

frcgfd@wanadoo.fr

frontdegauchelille@gmail.com

pgcerclelille@gmail.com

francoise.dupont59@gmail.com

60

Beauvais

Bresles / Hermes

Clermont / Liancourt

Compiègne

Creil / Nogent-sur-Oise

Montataire

Mouy

Noyon / Ribécourt / Thourotte

Pont-Sainte-Maxence

Saint-Maximin

Sérifontaine

Valois

Villers-Saint-Paul

fdg.oise.2@gmail.com

06 85 15 37 80

06 47 12 21 50

06 11 33 23 81

06 73 67 10 01

06 03 45 94 71 / 03 60 89 00 03

06 80 55 40 39

06 89 29 57 08 / 06 60 95 24 27

06 73 29 15 16 / 06 41 99 47 71

06 08 83 65 96 / 06 62 00 06 85

06 70 48 64 87

06 73 98 78 05

06 72 19 41 95

61

Flers / Argentan / L'Aigle

pcf61@wanadoo.fr

06 33 08 72 29

63

Clermont-Ferrand

 

brunetti.graziella@gmail.com

06 15 17 63 28

64

Pau

Inscription ici

65

 

65@pourunerevolutionfiscale.fr

67

Strasbourg

julio.helary@club-internet.fr

68

Mulhouse / Colmar

 

contact@partidegauche68.fr

03 89 28 69 47

69

Lyon

lyon.paris.manif.1erdecembre@gmail.com

70

Héricourt / Lure / Vesoul

front-de-gauche70@laposte.net.

71

Mâcon / Chalon-sur-Saône

 

marche-revolution-fiscale@frontdegauche71.fr

06 12 02 63 88

72

Le Mans / La Ferté Bernard

 

frontdegauchesarthe@orange.fr

02 43 50 27 40

74

Annecy

 

julian.auge@gmail.com

07 81 78 03 59

76

 

Le Havre

Dieppe

Rouen

 

marche1decembre@gmail.com

02 35 53 10 66

02 35 84 10 77

02 35 07 89 80

79

Niort

 

pcf79@orange.fr

80

Amiens / Longueau

 

frontdegaucheamiens@gmail.com

81

 

Renseignements ici

83

Toulon / Brignoles

marche.premier.decembre@gmail.com

86

Poitiers / Châtellerault

contact@frontdegauche86.fr

05 49 60 34 14

87

Limoges / St Junien

revolutionfiscale87@gmail.com

06 27 87 70 56

89

Auxerre / Joigny / Sens

contact@frontdegauche89.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans AGENDA
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:06

 

 

Le 1er janvier prochain, tout va augmenter. Les chaussures, les vêtements, l'abonnement internet et téléphone, la consommation d'électricité, les transports en commun, la collecte des ordures ménagères… La liste est interminable. Le responsable, c'est François Hollande. Il a décidé d'augmenter la TVA. Le taux principal passera à 20%. Et le taux intermédiaire passera de 7% à 10%. Sarkozy l’avait déjà fait passer de 5% a 7%. Avec Hollande, au total, ce sera donc un doublement de ce taux en trois ans !

 

Au total, le gouvernement va ponctionner 7 milliards d'euros dans les poches du peuple. Une division rapide sur les 65 millions de Français aboutit au résultat suivant : la TVA Hollande va prendre en moyenne 107 euros par an à chaque Français, enfants compris ! Un couple avec deux enfants va donc voir son pouvoir d'achat privé de 428 euros par an en moyenne !

 

Le peuple paiera. Car la TVA est un impôt particulièrement injuste. C'est un impôt qui frappe plus fortement les plus pauvres que les plus riches. L'INSEE a calculé que les 10% des ménages les plus pauvres consacrent 8,1% de leur revenu à la TVA, contre seulement 3,4% pour les 10% les plus riches. Cette injustice se retrouve quand on prend le sujet par l'autre bout, dans l'origine des recettes de TVA perçues : "10% des revenus les plus bas acquittent 11,5% des recettes de la TVA, et les 10% les plus élevés n'en supportent que 5,2%". Cette affirmation est de Mathieu Plane. Elle date de janvier 2012. Il était alors économiste à l'Office français des conjonctures économiques. Il est désormais conseiller au cabinet d'Arnaud Montebourg !

 

Tout ça pour payer le cadeau de 20 milliards d'euros par an fait au MEDEF. Les 7 milliards d'euros de TVA doivent en effet financer une partie du "crédit d'impôt compétitivité". Le reste sera payé par 10 milliards d'euros de coupes dans les services publics et par 3 milliards d'euros de taxes écologiques, c'est-à-dire d'écotaxes diverses.

 

Avec ce système, Bercy devient en quelque sorte le portique du MEDEF : le ministère des Finances est privatisé pour devenir la caisse enregistreuse qui ponctionne le peuple pour reverser aux grandes entreprises. Car ce "crédit d'impôt compétitivité", c'est le jackpot pour le patronat, et en particulier pour les grands groupes. Ils toucheront 20 milliards d'euros par an ! Ces 20 milliards viendront s'ajouter aux 30 milliards d'euros d'exonérations de cotisations sociales déjà accordés chaque année sans aucune contrepartie.

 

C'est un chèque en blanc donné au MEDEF. Toutes les entreprises ayant un salarié ou plus bénéficient du crédit d'impôt. Il n'y a aucune contrepartie sociale. Ni en termes d'emplois, ni de salaires, ni d'égalité hommes-femmes, ni de formation professionnelle. Rien. Aucune. Si bien que ce "crédit d'impôt" est dans bien des cas une prime aux licencieurs. Ainsi, le groupe PSA toucherait environ 70 millions d'euros chaque année alors qu'il supprime 8 000 emplois et ferme l'usine d'Aulnay. Le groupe Sanofi, leader du CAC 40, toucherait entre 40 et 60 millions d'euros. Pourtant, le groupe supprime 900 emplois dans la recherche. Et il a réalisé 8 milliards d'euros de bénéfices l'an dernier !

 

Ce crédit d'impôt est anti-écologique. Le "crédit d'impôt" n'est assorti d'aucune condition écologique. C'est donc un encouragement au productivisme le plus destructeur. C'est un élément majeur de la "politique de l'offre" de François Hollande, qui consiste à demander aux entreprises de produire n'importe quoi, n'importe comment, pourvu qu'elles produisent quelque chose. Même si ça ne sert à rien d'utile socialement, même si ça pollue énormément. C'est une vision totalement archaïque, à mille lieues de l'indispensable conversion écologique du système productif. Ainsi, l'un des premiers bénéficiaires est le groupe Vinci. Le groupe qui construit l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes après avoir fait main basse sur les autoroutes. Il empocherait 80 millions d'euros par an selon certaines estimations.

 

Aucune contrepartie, donc. Aucun contrôle non plus ! Au passage, ce crédit d'impôt donne déjà lieu à un véritable racket entre entreprises. Les grands groupes donneurs d'ordre exigent que leurs sous-traitants cassent leurs prix, puisqu'ils bénéficient du crédit d'impôt. Les PME en bout de chaîne sont sommées de rétrocéder à leurs donneurs d'ordres ce qu'elles croyaient avoir obtenu. Quant aux salariés, ils n'auront pas leur mot à dire sur l'usage des fonds. Ils seront à peine informés.

 

Et, en apothéose, Pierre Moscovici a annoncé le 29 août dernier, devant l'université du MEDEF, qu'il n'y aurait "aucun contrôle fiscal" sur l'usage des fonds ! 20 milliards d'euros d'argent public distribués sans aucun contrôle ! Où sont les pleurnicheurs habituels sur la "bonne gestion" des comptes publics ? Quand « L'Express », l’accro aux Le Pen, dénoncera-t-il "l'assistanat" dont profitent indûment les grands groupes ? On dirait qu’ils s'accordent très bien de ce privilège patronal qui consiste à vider les caisses de l'Etat et du peuple pour se remplir les poches "sans contrôle fiscal". Le grand journaliste Barbier, qui a tout vu et tout compris sur les abus aux caisses d’allocation familiale, n’a pas eu une minute pour détecter « Ecomouv ». Il n’est donc pas prêt de consacrer une seule de celles qu’il réserve à la surveillance des musulmans au racket de 20 milliards d’euros en faveur des actionnaires.

 

Dommage, car cette affaire est une gabegie d'argent public ! Le crédit d'impôt est totalement inefficace. Ce n'est pas moi qui le dit. C'est un organisme créé par le gouvernement Ayrault lui-même : le comité de suivi du crédit d'impôt. Ce crédit d'impôt était censé aider la "compétitivité" des entreprises qui sont dans la concurrence internationale. Je ne donne que deux chiffres. A peine 9% des 20 milliards d'euros profitent aux entreprises qui réalisent plus de 35% de leur chiffre d'affaire à l'exportation. Alors que 38% des 20 milliards vont à des entreprises qui n'exportent pas du tout. Parmi les principaux bénéficiaires, on trouve beaucoup d'entreprises qui ont des activités non délocalisables : EDF, GDF, Carrefour… Pour celles-ci, c'est un pur effet d'aubaine !

 

Voilà ce qu'est ce crédit d'impôt. Une mesure inefficace. Une gabegie fiscale. Une mesure coûteuse qui prolonge les privilèges du MEDEF et des grands groupes. Et qui sera payée par le peuple avec des services publics en moins et la hausse de la TVA. Voilà ce que nous voulons mettre en échec en manifestant à Paris le 1er décembre pour la Révolution fiscale et contre la hausse de la TVA. Source Jean-Luc Mélenchon

 

Pour rappel, cette campagne du Parti Socialiste contre l'augmentation de la TVA souhaitée par N.Sarkozy voir ici

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans LE CHANGEMENT - C'EST QUAND
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:05
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans ENVIRONNEMENT- ZAD...
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:04
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans ÉCONOMIE-FINANCES
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:03

 

 

 

Le coprésident du Parti de gauche a estimé que François Hollande avait réuni à l'Élysée "les principaux responsables du cauchemar européen : Merkel, Barroso, Van Rompuy, Schultz".

 

Le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a estimé mardi que la conférence pour l'emploi des jeunes européens qui s'est tenue mardi à Paris était un "sommet des croque-morts de l'idéal européen".

"François Hollande vient de réunir à l'Élysée les principaux responsables du cauchemar européen : Merkel, Barroso, Van Rompuy, Schultz. Leur mine sinistre était le principal message envoyé aux jeunes et aux chômeurs", écrit Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué intitulé "Sommet des croque-morts de l'idéal européen à l'Élysée".

"Rien de bon pour l'emploi ne peut venir de ceux qui ont plongé l'Europe dans la récession et le chômage. Leur agitation protocolaire est inversement proportionnelle à leurs résultats", ajoute le porte-parole du Front de gauche.

Des annonces qui resteront "sans lendemain" La suite surLe Point

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans PARTI DE GAUCHE- J-L MÉLENCHON
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:01

 

 

Alors que s’est ouvert hier la deuxième session de négociation d’un Pacte transatlantique sur le commerce et l’investissement (PTCI) entre les États-Unis et l’Europe, l’Aitec et Attac alertent sur les risques qu’implique un tel accord pour les droits fondamentaux des citoyens d’Europe et d’Amérique. Elles publient à cette occasion une lettre d’interpellation adressée à la Ministre du commerce extérieur N. Bricq1 demandant au gouvernement  de suspendre leur engagement dans ce processus tant qu’un véritable débat public n’a pas eu lieu et que les documents négociés et positions du gouvernement français ne sont pas rendus publics.


En effet, ces négociations, comme celles de l’Accord avec le Canada, se sont engagées dans la plus grande opacité : ni l’opinion publique ni ses représentants n’ont eu accès au mandat de négociation. A contrario, les entreprises et leurs groupes d’intérêt jouissent d’un accès privilégié aux négociateurs européens, puisque sur 130 réunions organisées avec les « parties prenantes », l’organisation CEO nous apprend que la Commission européenne a reçu 119 fois les représentants des multinationales 2.


Nos organisations unissent leurs voix pour dénoncer ce processus anti-démocratique, à celles de dizaines d’autres organisations au niveau français, européen et aux Etats-Unis. Elles s’engagent à faire connaître d’ores et déjà les dangers sociaux, environnementaux et sanitaires que comporte cet accord et interpeller leurs députés sur les enjeux de cet accord.


Un accord qui vise avant tout l’harmonisation des normes

Cet accord s’attaque aux droits de douanes, en particulier dans les secteurs où ils sont restés importants, comme dans l’agriculture. Mais il vise avant tout une harmonisation des règles en matière de production agricole ou industrielle, protection des données numériques et licences, mesures de prévention des risques environnementaux et sanitaires, etc. Sous couvert de cette harmonisation, le PTCI menace en réalité des choix collectifs historiques en France. Qu’en sera-t-il, par exemple, de l’interdiction d’exporter vers l’Union européenne de la volaille désinfectée avec des solutions chlorées ou du bœuf aux hormones ? Des réglementations sur les produits chimiques (telle que la directive REACH), beaucoup plus contraignantes en Europe qu’aux États-Unis ? Ces risques sont clairement avérés dans un rapport commandité par la Commission ENVI du Parlement européen qui recommande aux parlementaires européens de redoubler de vigilance quant aux risques pour l’Europe de perdre ses standards de protection dans le domaine de l’environnement et de la sécurité alimentaire 3.


Un accord qui consacre la suprématie des droits des investisseurs sur nos droits démocratiques

D’après les fuites, le mandat inclurait l’inacceptable mécanisme d’arbitrage des différends États-investisseurs. Ce type de mécanisme, dit de « protection des investissements », ouvre le droit à une entreprise de poursuivre un État ou une collectivité locale si une réglementation fait entrave au commerce et la prive de bénéfices escomptés ; le différend sera arbitré par un panel d’experts privés, de façon discrétionnaire et en dehors des juridictions publiques nationales, régionales ou multilatérales. Les entreprises multinationales accéderaient ainsi à un puissant outil pour contester et décourager toutes décisions politiques affectant leurs profits. Nos organisations viennent à ce titre de publier un rapport « Une déclaration transatlantique des droits des entreprises »4 alertant sur ces dangers et les risques de voir une inflation de ces conflits. Il revient sur certains cas emblématiques telles que les poursuites du géant du tabac Philip Morris contre l’Uruguay et l’Australie relatives aux avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes ou la plainte récemment déposée par la société états-unienne Lone Pine contre le Québec concernant son moratoire sur l’extraction (fracturation) controversée du gaz de schiste.


Un accord qui aura des répercussions mondiales Par ATTAC et AITEC / la suite surPressenza

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans MONDIALISATION & MISÈRE
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 11:48

 

 

 

Internet est un formidable outil qui nous permet de prolonger notre propre mémoire. Petit tour sur le site du Parti Socialiste  et sa campagne contre la TVA appelée alors TVA Sarkozy...

 

ob_e9d62b5765c01e0cf4db703515c9519d_archive.jpg

 

 

  • 2 février 2012

Agissez contre la TVA Sarkozy 

 

 

  • 6 février 2012

David Assouline : «La TVA Sarkozy est une réduction du pouvoir d'achat par foyer de 300 euros»

 

 

 

 

  • 7 février 2012

Tous en campagne contre la TVA Sarkozy!

 

  • 13 février 2012

Depuis son annonce, La TVA Sarkozy est dénoncée par le Parti socialiste comme une mesure profondément injuste à l'égard de classes populaires. ici

 


Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans LE CHANGEMENT - C'EST QUAND
commenter cet article

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon