Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:35
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:15

 

 

 

Au regard des résultats à cette heure, portant sur la quasi totalité des résultats, de nombreux médias annonçant mon élection, je remercie les électrices et les électeurs qui ont donné leurs suffrages à la liste du Front de gauche que j’ai eu l’honneur de conduire.

 

Les résultats dans le Sud-Est? sont à l’image de ce qui se passe au plan national.

 

Les partis qui ont gouverné depuis dix ans sont désavoués.

 

Ceux qui dirigent l’Europe comme la majorité qui exerce le pouvoir en France sont sanctionnés pour avoir imposé l’austérité? et mis en place une Europe qui sacrifie les peuples.

 

Ces partis payent non seulement une campagne qui a évacué les véritables enjeux du scrutin mais aussi leur obstination à construire une Europe qui n’incarne ni justice sociale ni progrès démocratique.

 

Je constate que l’UMP est la force qui perd le plus de députés et qu’elle ne peut se féliciter de quoi que ce soit.

 

Le Front national avec un discours simpliste, nostalgique, appelant au repli national est le grand vainqueur de ce scrutin. Je le regrette sincèrement car si je comprends la colère des électrices et des électeurs, je réaffirme que l’extrême droite n’apporte aucune solution et continuerai mon combat contre leur vision rétrograde.

 

Cependant à la lecture de ces résultats, il faut s’inquiéter de la faiblesse des résultats des forces de gauche. Il y a urgence à reconstruire des perspectives à gauche, comme on su le faire mes amis de Syriza en Grèce.

 

Au Parlement européen?, les forces de la gauche antilibérale seront renforcées. Je continuerai d’y porter la voix de celles et de ceux qui veulent rompre avec l’austérité?, avec l’Europe forteresse, avec la désespérance et la compétition de tous contre tous.

 

Je continuerai d’y faire valoir les valeurs essentielles qu’incarne notre slogan : l’humain d’abord.

 

Marie-Christine Vergiat députée européenne

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 19:18

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 16:02

 

L'élection européenne c'est demain.

 

De nombreux électeurs de gauche s'interrogent sur l'utilité d'aller voter et parlent de s'abstenir. On peut comprendre leurs raisons. Après avoir chassé Sarkozy, nous avons sa politique qui continue avec Hollande et Valls. Et L'Europe, sourde aux volontés des peuples, impose l'austérité sur tout le continent.

 

Mais réfléchissons ensemble.

 

«Faire du bruit» avec l'abstention le jour d'un scrutin fait entendre la colère certes, mais après ? Après, rien ne bouge, bien au contraire, une fois les lamentation habituelles sur la « forte abstention» tout continue comme avant. Et le silence des médias sur les européennes démontre que le système en place s'accommode fort bien de cette situation.

 

Il faut s'en mêler pour bousculer la situation. Et il y a des enjeux.

 

D'abord, contrairement à une idée reçue, le Parlement européen n'est pas dépourvu de pouvoir. Aujourd'hui ce sont les parlementaires, majoritaires, convertis au libéralisme, conservateurs comme sociaux-libéraux, qui se soumettent aux injonctions des marchés. Ce sont eux, préoccupés avant tout de plaire aux banques et aux actionnaires, qui ont voté la directive de Bruxelles privatisant les services publics et celle sur les « travailleurs détachés ». Ce sont eux qui ont favorisé le dumping social. Après le vote, les nouveaux députés européens auront à se prononcer sur le futur président de la Commission ou bien encore sur l'adoption du traité transatlantique.

 

Et justement, les différentes enquêtes d'opinions en Europe mettent en évidence que les alliés du Front de gauche en Europe augmenteraient sensiblement le nombre de leurs élus, unis au sein du groupe de la Gauche unitaire européenne. Une progression pouvant leur permettre de constituer le troisième groupe, loin devant la coalition des extrêmes droites. Un groupe important avec les député-e-s du Front de gauche, ça changerait tout au Parlement européen.

 

Dans un sondage européen interrogeant sur « l'efficacité des politiques d'austérité », seuls 5 % des citoyennes et des citoyens des 28 pays interrogés répondent oui, 51 % non. 60 % pensent qu' »une autre politique est possible », 25 % ne le pensent pas. Imaginez quelle force cela aurait si toutes ces opinions se traduisaient dans le vote.

 

Alors oui, pour faire le choix de « l'humain d'abord » , pour sanctionner les politiques d'austérité, en France comme en Europe, cela vaut le coup de voter Front de gauche. Et d'en parler aux amis, à la famille, aux collègues...avec le petit argumentaire ci-joint

 

Le 25 Mai, voter à gauche, c’est voter Front de gauche.

 

2014-05-25-3-raisons-de-voter-FdG.jpg

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 12:14
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 07:39

 

 

La député sortante, Marie-Christine Vergiat, tête de liste du Front de Gauche dans le Sud-Est aux élections européennes du 25 mai prochain, était, mercredi en Corse, pour faire campagne. Entourée à Bastia, des élus locaux, notamment Michel Stefani, conseiller territorial, membre de sa liste, et Francis Riolacci, conseiller municipal, elle a appelé les citoyens à ne pas se tromper de colère, ni d’élection et à voter pour une nouvelle Europe. Cette parlementaire atypique, candidate d’ouverture, membre d’aucun parti et militante des Droits de l’Homme, explique, à Corse Net Infos, les enjeux de sa candidature de combat et la nécessité de changer le rapport de forces au sein du Parlement européen.

 

- Qu’est-ce qui vous pousse à briguer un nouveau mandat sous la bannière Front de gauche ?
- Je suis, comme en 2009, une candidate d’ouverture, symbole de la volonté du Front de gauche de s’ouvrir à d’autres composantes que les siennes. Ce pari est réussi puisque nous rassemblons, aujourd’hui, 8 formations politiques contre 3 à l’époque. Le Front de gauche doit continuer de s’ouvrir à ceux qui ont envie de porter d’autres politiques de gauche au niveau local, national et européen. Je suis très fière en tant que candidate citoyenne, n’appartenant à aucun parti du Front de gauche, de conduire, de nouveau, cette liste et que mes amis politiques m’aient renouvelé leur confiance. Ce qui m’intéresse, c’est la démarche globale.
 
- Pourquoi vous ont-ils renouvelé leur confiance ?
- J’ai bataillé depuis 5 ans. J’ai appris beaucoup de choses, y compris de mes camarades des autres pays, membres de la gauche unitaire européenne. J’ai démontré, et mon bilan est là pour le prouver, qu’on pouvait mener des batailles et qu’il est important qu’il y ait des députés de résistance. Je suis sûre qu’au soir du 25 mai, nous serons plus forts et que le Front de gauche apportera sa pierre au renforcement de la gauche unitaire. Nous devrions être la 3ème, sinon la 4ème force politique du Parlement européen.
 
- Les sondages prédisent une abstention record. Votre 1eradversaire n’est-il pas l’absence d’intérêt des électeurs français pour le scrutin européen ?
- Je ne dirai pas que cette élection n’intéresse personne, plutôt que les gens sont résignés. Il faut dire qu’à longueur de temps, on leur explique que tout est la faute de Bruxelles, que les décisions européennes s’imposent à nous et qu’on ne peut rien y faire ! C’est pour cela que j’insiste sur le fait qu’on peut mener des batailles. Au Front de gauche, nous disons qu’il faut rompre avec les actuels traités européens parce qu’ils ont, en leur cœur, les principes de la concurrence libre et non faussée et de la compétitivité tous azimuts. Il faut savoir désobéir aux traités.
 
- La France peut-elle le faire ?
- D’autres le font. Les Anglais ne sont pas forcément un modèle, mais ne prennent dans l’Union européenne (UE) que ce qui les intéresse. Alors que la France est le meilleur élève de la classe en matière de transposition, comme nous le démontre Manuel Valls (1er ministre) avec son pacte de responsabilité. Ce pacte n’est rien d’autre que les transpositions des recommandations de la Commission européenne concernant le Traité budgétaire voulu par les Etats-membres. D’autres politiques sont possibles à l’intérieur de l’Europe. Il faut les proposer.
 
- Que proposez-vous ?
- D’abord, d’arrêter de dire qu’il n’y a pas d’argent ! L’UE est la 1ère puissance économique mondiale quand on totalise ses PIB (Produit intérieur brut). A l’intérieur de cet espace régional, les écarts entre les plus riches et les plus pauvres ne cessent d’augmenter. On taxe les ménages au bénéfice des entreprises sans la moindre contrepartie. Les multinationales font du dumping fiscal et social et de l’optimisation fiscale en profitant de toutes les niches existantes à l’intérieur, comme à l’extérieur de l’UE. Il faut lutter contre l’évasion fiscale qui représente 1000 milliards € par an, soit l’équivalent du budget de l’UE pour 7 ans. On n’arrive pas à travailler sur ces questions, ni taxer la spéculation financière.
 
- Pourquoi ?
- En 2010, le Parlement européen, qui n’est pas un endroit de Gauchistes écervelés et échevelés, a proposé une taxation peu élevée, à 0,01%, qui devait rapporter 200 milliards €. Ce projet a été voté par une majorité de parlementaires. Il y a une semaine, le Conseil des ministres de l’Economie de l’UE a massacré ce projet en le reportant au 1er janvier 2016 et en en excluant les produits dérivés, c’est-à-dire les produits les plus spéculatifs. Le rendement de cette taxe ne devrait, après le travail des Etats-membres, rapporter que 4,6 milliards € ! D’autres politiques peuvent, aussi, arrêter d’opposer en permanence les uns aux autres et d’ouvrir tous azimuts les frontières de l’UE aux capitaux, aux marchandises et aux services alors qu’on transforme l’espace européen en une forteresse.
 
- Qu’entendez-vous par là ?
- L’émigration clandestine a fait 20000 morts en mer Méditerranée en 20 ans. Ce chiffre ne cesse d’augmenter. Juste sur la période du 5 au 12 mai, il y a eu 3 drames qui ont fait 400 morts. Comment peut-on continuer dans ces logiques mortifères ? Les migrants ne sont que des boucs-émissaires. C’est très facile de vouloir désigner l’étranger à la vindicte populaire ! Au 19ème siècle, c’étaient les Bretons qui envahissaient Paris ! Aujourd’hui, les migrants ! Ça suffit ! Arrêtons d’opposer les uns aux autres ! Construisons des politiques de solidarité dignes de ce nom qui s’appuient sur les richesses existantes à l’intérieur de l’UE !
 
- La Gauche européenne peut remporter le scrutin. Vu la politique menée par la Gauche en France, que peut-on attendre de cette alternance ?
- C’est quoi la Gauche ! J’entends, effectivement, les Socialistes et Vincent Peillon (tête de liste PS dans le Sud-Est) dire qu'ils veulent une Europe de gauche et que l’UE est, aujourd’hui, dirigée par la Droite. En disant une chose pareille, ils se font insulte à eux-mêmes ! Ils savent très bien que les institutions européennes sont cogérées par la Sociale Démocratie et par le Parti populaire européen (PPE) dans lequel siègent les représentants de l’UMP. 17 Etats-membres sur 28 ont des ministres socialistes au gouvernement dans des configurations variables. La Commission européenne compte des Libéraux, mais aussi des Socialistes (PSE). 75% des textes votés par le Parlement européen le sont grâce à une majorité PPE-PSE. De qui se moque-t-on ?
 
- Estimez-vous qu’il y a un consensus politique au sein de l’UE ?
- Oui ! Il faut casser ce consensus. Margaret Thatcher (ancienne 1er ministre anglaise, surnommé la Dame de fer, ndlr) n’avait pas raison dans les années 80 quand elle disait qu’il n’y avait pas d’alternative. Les Socialistes ont raté un tournant historique au moment de l’effondrement du bloc soviétique. Ils avaient un boulevard devant eux pour proposer d’autres politiques. Qu’ont-ils fait ? Ils se sont ralliés au libéralisme ! Je dis aux électeurs : « Si vous voulez une Europe de gauche, ne vous trompez pas de bulletin, votez Front de Gauche. Là vous serez sûr que d’autres politiques seront portées ! ».

- Est-ce cette bataille-là que vous comptez engager au Parlement européen, si vous êtes réélue ?
- Oui ! Nous avons des espoirs de construire d’autres perspectives, notamment avec la Confédération européenne des syndicats, qui, pour la 1ère fois de son histoire, a refusé un traité européen. Des mobilisations sociales s’organisent partout en Europe, notamment dans les pays du Sud les plus frappés par la crise, comme la Grèce, l’Espagne ou le Portugal. Il faut casser cette chape de plomb qui fait croire aux gens qu’il n’y a plus d’argent, que la France est au bord de la faillite. Ce sont des plaisanteries ! Elles servent à imposer des politiques de façon unilatérale et à faire croire qu’il n’y a pas d’autres voies possibles.
 
- Votre 2ème adversaire, le Front national (FN) est donné, par les sondages, grand vainqueur du scrutin en France et dans votre circonscription. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
- J’ai envie de dire aux électeurs : « Ne vous trompez pas de colère ! Votez pour des gens qui vous respecteront, qui respecteront votre vote et qui ont bataillé à l’intérieur de l’UE pour faire entendre votre voix ! ». Dans tous les classements faits sur les députés européens, les députés FN occupent la toute dernière place. Ils ne sont jamais là ! Plus exactement, ils ne sont là que 3 jours par mois, le mardi, le mercredi et le jeudi, au moment des votes, pour ne pas voir leurs indemnités parlementaires réduites de moitié.
 
- Marine Le Pen explique qu’en tant que non-inscrits, les députés FN ne bénéficient que de la moitié des droits d’un parlementaire européen…
- Mais, pourquoi n’utilisent-ils pas cette moitié ? Chaque député a des droits individuels et la possibilité de mener la bataille, le FN ne l’a pas fait ! Que fera-t-il de plus lorsque ses élus auront un groupe, s’ils arrivent à le constituer car ils sont tellement divisés ? Leur seul leitmotiv, comme leur point commun, est d’être antieuropéen, de prôner le repli national qui n’a pas de sens dans une économie mondialisée et de plus en plus globalisée. La France ne s’en sortira pas toute seule ! Il faut constituer une force de résistance en utilisant le potentiel de l’UE et en faisant tout le contraire du grand marché transatlantique et de l’accord UE-USA qui sont en train d’être mis sur pied. La suite sur CorseNetInfos

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 19:30

 

 

...députée européenne Front de Gauche dans le Sud-Est

Je suis sidérée par le résultat des discussions qui filtrent de la réunion du Conseil des ministres ECON du 6 mai. Je rappelle qu’après des années de tergiversations, le Parlement Européen?a enfin voté une résolution proposant de mettre en place cette Taxe sur les Transactions Financières à un niveau faible au regard des masses financières en cause mais qui devait quand même rapporter 200 milliards d’euros.


La Commission a repris cette proposition faite à l’ensemble des États membres mais à la baisse puisqu’elle ne devait plus rapporter que 100 milliards.

La Grande-Bretagne et le Luxembourg, soucieux de préserver leurs intérêts de places financières internationales, se sont opposés à ce texte.

Une nouvelle proposition a donc été faite dans le cadre d’une coopération renforcée à 11 États membres qu ne devait rapporter plus que 35 milliards.

 

Et c’est alors qu’en début d’année, nous avons vu Pierre Moscovici à l’époque ministre de l’Économie et des finances, et aujourd’hui paraît-il candidat de la France à la Commission Européenne?, se faire le relais des banques françaises particulièrement impliquées dans la crise des subprimes et la spéculation de la dette grecque, demander que les produits dérivés soient exclus de l’assiette de la TTF. Cette question semblait avoir été réglée au bénéfice de tentatives de délocalisation heureusement rejetées par la CJUE.


Aujourd’hui, le Premier ministre autrichien, au nom des 11 ministres des finances européens, annonce enfin la mise en place d’une taxe sur les transactions financières « au plus tard le 1er janvier 2016 ». A trois semaines des élections européennes, alors que 61% des Européens y sont favorables, il était temps de boucler ce « serpent de mer ». Mais à quel prix et quel sera le rapport réel de la nouvelle taxe ? On peut avoir des doutes quand on sait que les ministres semblent avant tout avoir été préoccupés par sortir de l’assiette le maximum de produits dérivés. Que va-t-il réellement rester de la fameuse taxe « Robin des bois » qui devait arrêter la spéculation et donner aux États les moyens budgétaires qu’ils avaient perdus à cause de l’évasion et de la concurrence fiscale ?


Jusqu’où va t-on aller ? Assez d’hypocrisie ! Exigeons une réelle taxation des transactions apte à freiner la spéculation financiére ! Source Front de Gauche Sud-Est

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 19:22
2014-05-13-e-COQUEREL-1.jpg 2014-05-13-e-COQUEREL-2.jpg
 2014-05-13-e-COQUEREL-3.jpg  2014-05-13-e-COQUEREL-4.jpg

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

Blog Eric Coquerel

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:00
2014-05-25-Europeennes-FDG-SE.jpg
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 16:11

 

 

Un parti peut demander à ses militants la "discipline de parti", même si personnellement je trouve que c’est une manière de tronquer la démocratie -car la démocratie interne à un parti doit être le vote des militants et le respect de la décision commune- . Mais on ne peut en demander autant aux citoyens lambdas qui non seulement en ont assez de ces accords basés sur des calculs politiciens bien éloignés de leur préoccupation quotidienne. Surtout quand in fine, on leur demande de valider par le vote quelque chose qu’ils ne comprennent pas, car alambiqué de manière cavalière.

 

On peut également comprendre que les militants se sentent pris en "otage" par des décisions qui viennent de Paris, quand eux sont sur le terrain, ont parfois un candidat tout à fait valable et doivent essayer après coup, d’expliquer aux électeurs déçus, pourquoi il fallait agir ainsi, alors qu’eux mêmes n’y croient pas. Parce-que c’est ça ! Les chefs décident en amont, mais laissent le soin aux militants de se débrouiller avec les électeurs qu’ils côtoient au quotidien, en aval. Facile !

 

Vue la situation actuelle avec la montée de l’extrême droite, j’ai eu la décence de ne pas m’exprimer plus tôt sur ce sujet, mais trop c’est trop et il fallait que ça sorte.

 

Le Parti Socialiste a fait des accords avec EE-LV. Il y avait en balance le nucléaire, balayé peu ou prou par l’entrée du MRC dans les dits accords. Qu’importe !! Il fallait des postes. On y est ou peut-être pas tout à fait comme on le voulait, mais du moment que ça servait quelques-uns, après tout...

 

Et pendant que ces "belles personnes" discutaient des postes, le Front National et la ligue du Sud, avançaient tranquillement leurs pions. Le Front de Gauche étant le seul à l’affronter.

 

Dans ses accords 63 circonscriptions ont été réservées à EE-LV. (Voir la carte). Un choix de gouvernance qui, s’il ne satisfait pas tout-à-fait les électeurs Français, puisque moins d’un million d’électeurs les ont plébiscités aura au moins le mérite de plaire à Bruxelles :

"La constitution d'une majorité absolue avec les futurs élus d'Europe Ecologie-Les Verts, constituerait, du point de vue de Berlin, un moindre mal, tant la participation des écologistes au jeu du pouvoir fait partie du paysage politique allemand". (extrait du Point 11/06/2012)

Quant à l’analyse de Yann-Sven Rittelmeyer*, elle est on ne peut plus claire:

"La nécessité de trouver un accord politique avec les Verts en France poserait moins de problème à l'Allemagne qu'un accord avec le Front de gauche. Ça ne changerait pas considérablement la donne Les Verts ont assumé des responsabilité en Allemagne pendant de nombreuses années. Ils sont traditionnellement alliés aux sociaux-démocrates au niveau national", ajoute-t-il. "Et, au niveau régional, il y a déjà eu des alliances entre la CDU (d'Angela Merkel) et les Verts." Lire

* Yann-Sven Rittelmeyer est chercheur au Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) au sein de l’Ifri (Institut français des Relations Internationales).


Le Parti Socialiste ne voulant pas d’une pierre dans son soulier gauche, n’a accepté aucun accord avec le FDG. Les pantoufles sont tellement plus confortables.

 

Législatives

Ce n’est pas aux législatives que l’engouement des électeurs pour EE-LV s’est élevé. Au premier tour, sans vouloir démonter le travail fait pas les candidats, peu de ceux qui se présentaient sous leur seule étiquette ont réussi à dépasser les 5%. Nombreux sont ceux qui restent sous la barre de 3% voir ici

 

Après la liste noire de Marine Le Pen, au lendemain du 1er tour des Législatives : "SOS Racisme publiait la liste des candidats de la honteDécidément, je n’aime pas ces listes soumises à la vindicte populaire.

 

Dans cette liste, la candidate PS du Vaucluse, décidée à se maintenir face à Marion Maréchal Le Penet J-M Ferrand de l’UMP. (voir article précédent) J’invite SOS Racisme à se renseigner sur les Lois auxquelles le candidat UMP en question a participé. Ici Je les invite également à venir "militer" sur les terres de Vaucluse et particulièrement sur cette circonscription, mais également sur la 4ème qui inclut Orange et Bollène, deux villes tenues par la Ligue du Sud. Mais à Paris, on SAIT ce qu’est un "Front Républicain" , les électeurs et militants sur place n’y connaissent rien!

 

Si le maintien de Catherine Arkilovitch, n’empêchait pas l’élection de la candidate FN, la non acceptation d’un report de voix sur le candidat UMP, ancien député de l’ex majorité présidentielle était tout à l’honneur de la candidate et ses électeurs. N’étant pas sur place, SOS Racisme aurait du raison gardée, en ne montrant pas du doigt cette candidate.

 

Ainsi, 3 élus d’extrême droite entrent à l’Assemblée Nationale. Le Front de Gauche, avec ses 3 984 822 voix, soit 11,10% à la présidentielle aura tout au mieux une dizaine d’élus face à EE-LV et ses 828 345 voix, (2,31%) en obtiendra le double.

Enfin, côté électeurs, il ne faut pas oublier les 24 ministres candidats aux législatives, avec pour objectif de gagner l’élection ou de perdre leur ministère. Choquant !! Les électeurs auront voté pour des "fantômes", ne siègeront pas, laissant d’avance leur place aux suppléants, puisqu’on ne peut pas être membre du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif en même temps.

Ce système a pour effet d’éloigner les citoyens de la politique (40% d’abstention aux législatives). Cette bipolarité qui véhicule le même concept de la soumission à l’économie libérale, avec une seule et unique vue qui est celle que rien d’autre n’est possible hors de ce schéma, entraîne auprès des citoyens un certain fatalisme, une certaine idée que les politiques ne peuvent rien faire pour résoudre ou diminuer leurs problèmes.

 

Ils voient en l’étranger, en celui qui est différent (chômeurs, malades, …) la cause de tous leurs maux. Ils prêtent alors l’oreille à ceux qui attisent les peurs, montent les hommes les uns contre les autres, à savoir : l’extrême droite déclarée, comme le FN, la Ligue du Sud, la droite populaire et à tous ceux qui véhiculent leurs idées avec un habillage républicain.

 

Il devient urgent de rendre le pouvoir au peuple et d’établir une nouvelle République.

 

VMH

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans Archives
commenter cet article

Visiteurs

compteur

Vidéos

Ma page Facebook