Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 06:55

 

 

Le Parti de Gauche va se réunir pendant quatre jours à Grenoble. Ces « remue méninges » arrivent à point, après deux scrutins qui clôturent un cycle ouvert en 2009.

 

Le PG s’est créé comme un « parti creuset » dont la volonté était de contribuer au rassemblement de la gauche de gauche. Les divisions de celle-ci garantissaient son impuissance à offrir une alternative aux politiques néo-libérales imposées tantôt par la droite décomplexée, tantôt par cette droite complexée formée par le PS et ses alliés.

 

Le PG a voulu que se crée le Front de Gauche avec le PCF. Le succès des élections européennes de 2009 – qui montrait au NPA qu’il se trompait dans sa démarche solitaire, mais qui avait raison de se méfier du PCF – a créé une dynamique que le formidable résultat de Jean-Luc Mélenchon au premier tour des présidentielles a accentuée. Trois courants issus du NPA (Gauche unitaire, Gauche anticapitaliste et Convergences et alternatives), les Alternatifs et la FASE se sont rassemblés pour constituer la troisième composante du FdG, Ensemble.

 

Et tout s’est fracassé lorsque le PCF, pour les municipales, a fait le choix de s’allier avec un PS dont il prétend combattre les politiques. Le message du FdG s’est brouillé, sa crédibilité a fondu comme neige au soleil. Le résultat des municipales, puis des européennes fut à l’inverse des attentes suscitées par le premier tour des présidentielles. A l’heure où le PCF annonce la présence de son principal dirigeant à la prochaine université d’été du PS, il ne faut plus se voiler la face : le Front de Gauche est mort.

 

Une faiblesse initiale

 

On ne s’est pas assez interrogé sur la différence entre le résultat du premier tour des présidentielles et celui du premier tour des législatives, en 2012.

 

Bien des électeurs de Jean Luc Mélenchon n’ont pas voté pour un candidat du Front de Gauche aux législatives lorsque celui-ci appartenait au PCF. Pourquoi ? Voilà la question qui fut esquivée et à laquelle il importe aujourd’hui de répondre.

 

Pour moi, la réponse est évidente. Au XXIe siècle, un défi nouveau s’inscrit dans les esprits : l’écologie. Les disciples de Marx ont occulté la pensée de celui-ci lorsqu’il affirmait que « le capitalisme exploite les hommes et la terre ». Ils n’ont retenu que l’exploitation des humains. Ils ont cru, avec la foi du religieux, dans les bienfaits sans limite des progrès scientifiques, oubliant totalement que ce qui importe, c’est l’usage qu’on fait de ces progrès. Le PCF porte la marque de son adhésion au programme nucléaire, de sa culture productiviste. Au nom d’une conception à court terme de la défense de l’emploi, il défend les industries d’armement au lieu d’encourager leur reconversion. Il défend des projets inutiles, coûteux et anti-écologiques comme celui de ND des Landes. Par contre, il multiplie les arguments de mauvaise foi pour démolir l’écosocialisme.

 

Pour des centaines de milliers de femmes et d’hommes qui ont une exigence égale à l’égard de la justice sociale et des exigences écologiques, il est impossible d’apporter leur soutien au PCF.

 

Si on ajoute que le PCF tient un discours ambigu sur le sujet capital de l’Union européenne, laissant entendre qu’on peut la réformer de l’intérieur, qu’une Europe sociale est possible dans le cadre institutionnel et légal actuel et qu’il n’adhère que timidement à l’exigence d’une VIe République restaurant la souveraineté populaire comme primat de la démocratie, on comprend le résultat misérable des européennes.

 

Il faut être conscient que pour un électorat en attente d’une véritable alternative, le Front de Gauche, avec le PCF en son sein, n’est pas la réponse.

 

Je l’écris avec une infinie tristesse. Parce que je ne confonds pas le PCF et les communistes. J’en connais beaucoup. Des militants d’un dévouement sans bornes, d’un engagement sans failles, d’un savoir faire étendu, qui ajoutent souvent une dimension culturelle très riche à l’engagement politique, qui gardent une vraie conscience de classe. Et qui sont aujourd’hui désolés et malheureux en voyant le mal qu’a fait la direction de leur parti au Front de Gauche en s’alliant dans de nombreux endroits avec le PS. J’en connais qui quittent actuellement le PCF parce que, me disent-ils, ils veulent rester fidèles à l’idéal communiste.

 

Et maintenant ? Par Raoul-Marc Jennar / La suite ici

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 10:45
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 11:08
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 17:20
2014-03-08-Femmes-en-politique.JPG

 

 

Pour le 8 mars Fabienne Haloui fait le point sur la place des femmes dans la vie politique française et pointe les obstacles à leur engagement. Force est de constater que « l’égalité réelle » par « la parité complète » reste à conquérir. Les femmes de la liste Orange Citoyenne et Solidaire y sont prêtes


Elle avance quelques chiffres révélateurs : 48% de femmes dans les conseils municipaux mais seulement 13,8% de maires…Si elles sont assez bien représentées dans les conseils régionaux, il n’en est pas de même dans les conseils généraux où elles ne sont que 12,9%. Présentes à 21,8% au Sénat et 18,5% à l’Assemblée Nationale, elles ne se renforceront que grâce au scrutin proportionnel.


Un constat général: les femmes ont plus de mal que les hommes à s’engager en politique, à prendre des responsabilités dans la vie publique ; et Fabienne Haloui de citer son propre parcours : 34 ans d’engagement, 34 ans à essayer de concilier vie familiale, vie professionnelle, responsabilités politiques, syndicales et associatives. Pas facile en effet ! Ce qu’elle considère néanmoins comme « une formidable aventure humaine ».


Mais ce qui, d’après une majorité de français, éloigne les femmes de la vie publique, c’est que cela implique des comportements combatifs, voire agressifs. Et ce ne sont pas les femmes siégeant au Conseil Municipal de la ville d’Orange qui diront le contraire : « être élue d’opposition à Orange relève du parcours d’un combattant méprisé, calomnié… Et pourtant ce sont les femmes qui caractérisent l’opposition et qui tiennent la dragée haute au maire. »


Les « candidates citoyennes et solidaires sont à l’image de la majorité des orangeoises » ; elles exercent les mêmes professions, elles partagent les mêmes préoccupations très concrètes de la vie quotidienne : prix de la cantine et du centre aéré, équipements sportifs pour les enfants, offre culturelle et de loisirs, qualité des services publics, situation de femme seule, accueil de la petite enfance… Ces candidates citoyennes et solidaires s’engagent à apporter des réponses concrètes afin d’améliorer la vie quotidienne des orangeoises dans leur diversité.


Elles affirment vouloir réconcilier les citoyens avec la politique. Pour ce faire, il y a besoin, disent-elles, d’un contrôle citoyen sur les engagements pris, d’un referendum d’initiative populaire sur tous les sujets essentiels à la vie de la ville, d’une gestion transparente de l’argent public… Les mandats du maire d’Orange ont-ils permis de servir les intérêts des Orangeois ou ceux de sa famille ? Une publication de l’évolution de sa situation patrimoniale en 18 ans serait la bienvenue.


« Nous avons besoin de transparence pour rétablir la confiance entre les citoyens et leurs élus » : voilà leur credo.

 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 17:57

 

 

 

 

image002.png

 

Cliquez sur l'image

Suivre la campagne sur le blog de l'équipe ici

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 21:28
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 19:04

 

 

Vœu déposé par le groupe Front de Gauche, soutenu par le groupe Europe Ecologie-Les Verts-Partit Occitan :

 

"Suite à l’accident de l’usine AZF en 2001, le parlement a adopté une loi (n° 2003-699) visant à protéger les riverains et à maîtriser l’urbanisme autour des usines à risques. Malgré de nombreux ajustements et l’adaptation au droit de l’Union européenne dans le domaine du développement durable, celle-ci est souvent inapplicable et inefficace, coûteuse pour l’État, les collectivités territoriales et les riverains.

 

La loi demande à l’industriel de définir des zones de risques de différents niveaux autour du site desquelles découlent des zones d’expropriation, de délaissement ou de renforcement des habitations. Ainsi, le risque n’est pas circonscrit à l’intérieur du site industriel mais impacte une zone bien plus large. La loi laisse à l’industriel l’appréciation du seuil « économiquement acceptable » pour lui, du coût des travaux permettant la réduction du risque.

 

Le financement des mesures imposées par les PPRT varie actuellement selon la nature de celles-ci. En effet, les mesures d’expropriation et de délaissement sont financées conjointement par l’industriel à l’origine du risque, les collectivités territoriales percevant la Contribution Economique Territoriale, et l’État.

 

Les mesures de protection des populations prescrites sont, en partie, à la charge des propriétaires riverains -qui peuvent à ce titre bénéficier d’un crédit d’impôt,- de l’exploitant et des collectivités. Pour une personne physique le montant des travaux est plafonné à 20 000 euros, au-delà le propriétaire assume seul la mise en sécurité de son habitation, y compris si les aménagements correspondent à des recommandations.

 

Les collectivités territoriales sont amenées non seulement à participer au financement de mesures foncières mais également au financement des travaux prescrits alors que leurs ressources ont diminué considérablement ces dernières années suite à la réforme de la taxe professionnelle. La préférence donnée aux mesures foncières plutôt qu’à la réduction du risque à la source est inadmissible, d’autant qu’elle exclut les salariés qui sont au cœur du processus et donc du risque.

 

En PACA, 27 territoires sont concernés par un PPRT : 1 dans les Alpes Maritimes, 3 dans le Vaucluse, 3 dans le Var, 3 dans les Alpes de Haute Provence, 17 pour les Bouches du Rhône. Seulement 5 PPRT ont été approuvés à ce jour dans notre région. La suite sur Maritima Info

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 18:48

 

 

 

 

Tarification sociale des cantines, hausse du budget de la solidarité, pas d’augmentation de la taxe cartes grises ni du prix de la carte ZOU.

 

Le vote du budget de la Région devrait avoir lieu ce matin dans un climat plus serein que prévu. Le Groupe Front de gauche, qui s’était montré critique l’an dernier et avait exprimé de vives inquiétudes au cours de la préparation du budget 2014, annonçait hier avoir obtenu plusieurs avancées.

 

« Les priorités de l’action régionale pour 2014 ont intégré une demande forte du Front de gauche : "la contraction de la dépense publique n’apparaît pas comme la voie la plus adaptée pour répondre aux besoins des populations" », se félicite Gérard Piel (PCF), Président du Groupe.

 

En conséquence, les élus du Front de gauche ont obtenu l’extension de la tarification sociale des cantines lycéennes à tous les enfants de familles bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire. Jusque-là réservée aux boursiers, cette disposition va donc toucher deux fois plus d’élèves et permettre à 40 000 demi-pensionnaires de réduire de 90 euros la facture annuelle de leur cantine.

 

Contrôle des fonds versés aux entreprises

 

Les budgets de la solidarité, de la vie associative et des sports « augmenteront de 200.000 euros », se réjouit également Gérard Piel qui salue le maintien « du budget de la culture en y intégrant les mêmes montants que ceux versés pour MP 2013 mais aussi du budget des lycées ». La hausse de la taxe sur les cartes grises ou celle du prix de la carte ZOU, envisagées un temps, n’ont pas été retenues.

 

Enfin, une commission de travail sur les aides aux entreprises sera présidée parNathalie Lefebvre (PCF) « de manière à ce qu’elles soient conditionnées en amont à des critères de respect des libertés syndicales, d’égalité femme-homme, d’emplois… Et soumises à contrôle en aval », explique-t-elle.

 

Considérant que la majorité de gauche fait le choix de « décisions courageuses qui impliquent d’avoir réussi un exploit budgétaire », Gérard Piel reconnaît qu’elles ont été permises par un accroissement de l’emprunt et une diminution de l’épargne qu’il n’est pas possible de reproduire chaque année. « La Région ne pourra pas jouer son rôle de bouclier social durablement sans que l’on sorte de l’austérité au plan national et que le gouvernement cesse de traiter les collectivités locales comme le faisait Nicolas Sarkozy », insiste le Président du Groupe.

 

C’est d’ailleurs la dimension nationale qui conduira Jacques Lerichomme, membre de la composante « Ensemble » du Front de gauche, à s’abstenir aujourd’hui. « Sans rompre le dialogue avec mes camarades socialistes de la majorité », précise-t-il. Un vote partagé par un autre des dix élus du Front de gauche : Alain Bolla(PCF).

 

Luc Léandri (PG), qui avait voté contre le budget 2013, votera cette fois pour comme huit autres élus de son Groupe. « Contrairement à l’an passé, la majorité régionale rejoint la position du Front de gauche en montrant qu’il est possible de faire autrement que de suivre la finance. Si Gérard Piel ou Jean-Marc Coppola étaient Présidents de la Région, on aurait un budget assez proche », affirme-t-il.

 

Jean-Marc Coppola quant à lui souligne l’importance déterminante qu’ont eue les rencontres organisées avec la population régionale dans ce résultat et estime que la démonstration est faite que « la politique peut ».

 

Léo Purguette (La Marseillaise, le 13 décembre 2013)

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 19:48

 


 

Petite comparaison au niveau Français.

 

  • dans un premier temps entre la Gauche Unitaire (GUE-NGL) nom du groupe au Parlement Européen, dont les élus Français sont du Front de Gauche et ceux du FN en France, (NI) au Parlement Européen.

  • dans un deuxième temps avec les trois plus grands groupes, droite, Parti Socialiste et Écologistes

 

 

 

Groupes

Noms

Nombre

Classement

 

QUESTIONS

FDG/GUE

Total 309

 

 

 

 

 

5 élus Français

Le Hyaric

169

1er

 

Vergiat

86

11ème

 

Mélenchon

31

31ème

 

Hénin

18

48ème

 

Omarjee

5

64ème

 

 

Moyenne

61,8 / élu

 

 

FN/NI

Total 8

 

 

 

 

3 élus

Gollnisch

5

65ème

 

M. Le Pen

3

69ème

 

J-M le Pen

0

73ème

 

 

Moyenne

2,67 / élu

 

 

Comparaison avec les trois grands groupes (moyenne par élu)

 

 

Socialistes

13 élus

 

28,69

 

 

Droite

29 élus

 

42,03

 

 

Écologistes

16 élus

 

26,38

 

 

MOTIONS

FDG/GU

Total 581

 

 

 

 

Vergiat

280

2ème

 

 

Le Hyaric

150

5ème

 

 

Hénin

68

11ème

 

 

Omarjee

44

16ème

 

 

Mélenchon

39

18ème

 

 

Moyenne

116,2 / élu

 

 

FN/NI

Total 2

 

 

 

 

J-M Le Pen

1

62ème

 

 

Golnisch

1

64ème

 

 

M. Le Pen

0

70ème

 

 

Moyenne

0,67 / élu

 

 

Comparaison avec les trois grands groupes (moyenne par élu)

 

 

Socialistes

13 élus

 

8,62

 

 

Droite

29 élus

 

19,76

 

 

Écologistes

16 élus

 

43,38

 

 

DISCOURS

FDG/GUE

Total 1578

 

 

 

Mélenchon

752

2ème

 

 

Vergiat

528

4ème

 

 

Omarjee

103

31ème

 

 

Le Hyaric

99

32ème

 

 

Nénin

96

34ème

 

 

Moyenne

315,6 / élu

 

 

FN/NI

Total 407

 

 

 

Gollnisch

346

12ème

 

 

M. Le Pen

39

53ème

 

 

J-M Le Pen

22

64ème

 

 

Moyenne

135,67 / élu

 

 

Comparaison avec les trois grands groupes (moyenne par élu)

 

 

Socialistes

13 élus

 

82,23

 

 

Droite

29 élus

 

226,45

 

 

Écologistes

16 élus

 

36,19

 

 

DÉCLARATIONS

FDG/GUE

Total 7

 

 

 

Vergiat

4

5ème

 

 

Le Hyaric

2

16ème

 

 

Omarjee

1

25ème

 

 

Mélenchon

0

55ème

 

 

Hénin

0

60ème

 

 

Moyenne

1,4 / élu

 

 

FN/NI

Total 0

 

 

 

J-M Le Pen

0

70ème

 

 

M. Le Pen

0

71ème

 

 

Gollnish

0

73ème

 

 

Moyenne

0 / élu

 

 

Comparaison avec les trois grands groupes

 

 

Socialistes

13 élus

 

0,62

 

 

Droite

29 élus

 

1,03

 

 

Écologistes

16 élus

 

1,25

 

 

 

Avec Mepranking

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 21:23

 

 

 

Extrait du discours de Pierre Laurent après la marche pour la révolution fiscale, ce dimanche 1er décembre à Paris.


"Si nous sommes ici à Paris sachez bien que nous ne sommes pas seuls, il y a eu d'autres rassemblements à Bordeaux, à Toulouse et même à Tulle...
L'heure est à la mobilisation pour imposer une nouvelle politique pour la France.

C'est à nous de repartir en campagne pour rétablir l'espoir, sur les ruines de ce qu'a détruit ce gouvernement qui a oublié ce qu'être de gauche voulait dire.


En 2014 la TVA rapportera plus de 138 milliards d’impôt, alors que l’impôt sur les sociétés ne rapportera plus que 36 milliards d'euros, en baisse de plus de 13 milliards à cause du dernier cadeau fiscal. La seule compétitivité visée, c'est celle des profits et des dividendes.[..]


Qu'on ne compte pas sur nous pour confondre notre colère avec les revendications patronales du zéro impôt. [...] Le rouge que nous avons au cœur, il n'a pas de frontière. Ni bretonne, ni française, ni européenne. C'est le rouge des prolétaires de tous les pays! Au 1er janvier, à l’exception de quelques produits de première nécessité, tout va augmenter. Alors que le pouvoir d’achat est déjà tellement attaqué. Comme si la situation n'était pas déjà insupportable pour ces 8 millions de pauvres.


Il faut dire à Bruxelles, nous ne voulons plus de cette politique d'austérité. Il faut interdire les licenciements boursiers. Ouvrez les comptes des entreprises, révélez le montant des dividendes. Oui, une politique de justice sociale et fiscale est possible dans ce pays, nous créons suffisamment de richesses pour cela ![..] Nous voulons des portiques et des taxes, mais sur les routes de la finance et de l'évasion fiscale !"


Pierre Laurent a conclu lui en citant Aimé Césaire : "j'ai eu, je garde, j'ai le libre choix de mes ennemis. Lepen, elle choisit aussi ses ennemis, l'immigré et l’étranger. Et bien nous, nous croyons en l'unité de l'humanité, c'est bien le sens de l'humain d'abord." Voir la vidéo sur l'Humanité

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans FRONT DE GAUCHE
commenter cet article

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon