Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • Le blog de republicainedoncdegauche.over-blog.com
  • : Républicaine donc de Gauche, parce que "capitalisme, libéralisme,mondialisation économique" sont antagonistes avec notre devise "liberté, égalité,fraternité" ;la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ; le préambule de la constitution de 1946 ; la déclaration de Philadelphie et le Conseil National de la Résistance.
  • Contact

Sous les pavés, Orange

Recherche

4ème circo Vaucluse

F FARYSSY & I BRUET

 

 

Candidats législatives France Insoumise

Orange-Bollène-Valréas-Vaison

***

Rejoindre un groupe d'Insoumis

Valréas

Vaison-la-Romaine 1

Vaison-la-Romaine 2

Malaucène

Gigondas

Piolenc

 

À lire

 

 

 

 

 

 

 

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 14:24

Ça c'était il y a 20 ans exactement 27 août 1996, évacuation des sans-papiers de l'église St Bernard.

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:59
Traitement des immigrés  … dans la belle Provence (Italiens fin du XIXè)

Depuis au moins trente ans je sais que l’immigration Italienne ne fut pas bien reçue. Quand j’ai l’occasion d’en faire mention autour de moi, on me répond « c’était différent ils étaient catholiques » ! Les Français ne retiennent de leur histoire que ce qui les arrange. Et si on a le malheur de comparer le traitement actuel des Maghrébins avec celui des Italiens, on a l’air de commettre un crime de lèse-majesté !

Dans une bibliothèque j’ai trouvé un petit livre de 80 p. qui relate l’émigration d’une nourrice piémontaise (Une nourrice piémontaise à Marseille, Catherine Blanc, Ed. Les Alpes de Lumière) La suite ici

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 06:50
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 08:24

Heureusement que les chaînes ne les montrent pas ! Heureusement qu'on ne les voit encore qu'en fouillant bien les réseaux sociaux. Heureusement qu'il y avait le short à carreaux du vainqueur de Roland Garros ! Et le congrès de Poitiers. Et le G7. Car les scènes irréelles de dispersions des rassemblements de migrants par la police, depuis quelques jours, dans le nord de Paris, d'abord sous le métro Chapelle, puis devant l'église Saint Bernard et enfin, lundi, devant la halle Pajol, donnent une image confondante, et presque angoissante, de l'évanescence de l'Etat. Où est passé l'Etat, l'Etat qui définit une politique, et tient un discours ? Et que veut la France de Hollande, en envoyant ses CRS pousser à toute force des migrants...dans les wagons de métro, dont ils redescendront à la station suivante ?

-----------

Dans son reportage de Mediapart, Carine Fouteau parle de "stratégie de l'invisibilité". Ce serait donc ça, et rien d'autre ? Face à la question des migrations d'Afrique, qui s'annonce comme un défi intellectuel, politique et économique majeur pour l'Europe dans les années qui viennent, il n'y aurait pas d'autre réponse qu'invisibiliser. Ni expulser, ni intégrer, ni même tolérer : le compromis hollandiste, à la "Léonarda et elle seule", dans toute sa majesté. Simplement disperser. Disperser, dissoudre, évaporer, gazéifier. Acte étant pris que le problème n'est pas la présence des migrants, mais leur visibilité (toute relative, d'ailleurs. Qui avait filmé le campement de La Chapelle avant son expulsion vendredi ?), vider donc à la petite cuiller l'océan du malheur. Invisibiliser les migrants, comme on invisibilise les chômeurs, les vieux, les fous, la mort elle-même. Quelqu'un, dans un ministère, à Matignon, a-t-il théorisé cette solution de l'invisibilité ? Existe-t-il des compte-rendus de réunions, des PV, des circulaires ? Ou bien s'est-elle imposée seule comme la solution de l'évidence, a-t-elle aimanté comme limaille toutes les énergies de l'Etat ? Beau sujet pour les chercheurs.

----------

Quels qu'en soient les auteurs, cette stratégie produit ses images, comme celle-ci, tweetée par Pascal Julien, conseiller EELV de Paris, et qui court sur les réseaux depuis hier, de ce billet, montré par un migrant passé par Calais. Ce droit à dormir "où il veut" dehors, qu'il faudrait d'urgence rajouter aux droits de l'homme, lui aurait été accordé par l'antenne de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration de Lille. L'Etat évaporé au sommet, reste toujours, à la base, dans son éternelle créativité, l'administration. Par Daniel Schneidermann le 09/06/2015 / Source Arrêt sur Images

Migrants : le devoir d'invisibilité
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 10:57
De Pajol, à St Bernard en passant par Sangatte...« avec fermeté et humanité »...

...de Valls à Debré en passant par Sarkozy

Sauver sa peau ou sa liberté

Le nom a changé - de sans-papiers à migrants-, mais le problème reste le même. La France, voire l'Europe est incapable de gérer la « mondialisation humaine », tellement occupée à gérer la « mondialisation capitaliste ». Pourtant, l'une est bien la conséquence de l'autre : accaparement des terres pour les paysans, via les grandes multinationales, problèmes politiques et guerres dans plusieurs pays, entraînent des milliers de migrants sur les routes de l'exil au péril de leurs vies dans le pire des cas, au harcèlement quotidien dans le meilleur...

Les ministres aussi ont changé, mais le terme « humanité » est utilisé chaque fois qu'une expulsion est programmée. Si ces diverses situations n'étaient pas aussi dramatiques, on pourrait rire de la grande diversité de langage de nos hommes politiques et de la similitude de leur application.

Depuis 1996, plusieurs ministres de l’intérieur ou de l’immigration se sont sentis tenus d’afficher une part d’humanité dans leur politique de fermeté.

Chaque fois que les migrants essaient d'avoir un toit sur la tête, c'est ce toit qu'on démonte « avec humanité », en échange dans le meilleur des cas, d'un titre d'hébergement... pour quelques jours. Puis retour à la rue, en attendant un nouveau regroupement et un nouveau camp de fortune qui sera « humainement » détruit dans quelques semaines.

Quelle humanité dans le fait d'expulser de force, de jeter à terre les quelques objets possédés, quand ce n'est pas les êtres humains eux-mêmes qui sont jetés au sol ?

Quelle humanité quand on les force à monter dans des bus, pour les renvoyer vers le chaos qu'ils ont quitté (rappelons-le) pour beaucoup au périls de leurs vies ?

Quelle humanité dans le fait de briser des rêves et parfois même des familles ?

Quelques exemples :

Jean-Louis Debré- Intérieur (1995-1997)

Alors ministre de l'intérieur il ordonne l'expulsion, le 23 août 1996, de 300 étrangers en situation irrégulière occupant l'église Saint-Bernard à Paris, non sans avoir déclaré auparavant qu'il agirait « avec humanité et cœur ».

Jean-Pierre Chevènement- Intérieur, (1998-2000)

« C'est au Parlement qu'il appartient de fixer la loi, étant entendu que rien n'empêche d'appliquer celle-ci avec humanité »

Daniel Vaillant – Intérieur (2000-2002)

Le gouvernement "essaie de travailler de manière équilibrée dans le respect des textes, notamment de la convention de Genève, dans le respect de nos textes législatifs et avec humanité. »

Sarkozy- Intérieur (2002-2004, puis 2005-2007)

En 2002, fermeture du centre de Sangatte

« Nous allons régler le problème avec humanité. » ou encore :

« J'essaye de faire les choses avec humanité, fermeté et avec du bon sens »

Dominique de Villepin- Intérieur (2004-2005)

« Les dossiers seront traités au cas par cas dans le respect de l’Etat de droit et avec humanité »

Eric Besson- Immigration, Intégration, Identité nationale et Développement solidaire (2009-2010)

En 2009, lors de la fermeture de « la Jungle »

« Notre politique continuera d’allier fermeté et humanité. »

Manuel Valls- Intérieur (2012-2014)

Sur les Roms :

« Nous procéderons avec humanité, sans abandonner l’accompagnement social, l’objectif de scolarisation des enfants et, quand c’est possible, l’accès à un logement et au monde du travail.»

8 juin 2015 Pajol Paris XVIIIème

Deux questions me taraudent :

  • Sur l'espace Schengen qui comprend les territoires des 26 États européens ayant signé l'Accord et la Convention de Shengen entre 1985 et 1990.

? Pourquoi, la Grande-Bretagne et l'Irlande, qui font partie de l'Union Européenne, ne se sentent pas concernés par le projet commun de cette Europe, laissant de ce fait, les autres états gérer leurs problèmes migratoires ? Y aurait-il des pays qui veulent le beurre et l'argent du beurre, sans s’inquiéter outre mesure du déséquilibre occasionné par leur attitude ?

Directive européenne du 27 janvier 2003

(19) Conformément à l'article 3 du protocole sur la position du Royaume-Uni et de l'Irlande annexé au traité sur l'Union européenne et au traité instituant la Communauté européenne, le Royaume-Uni a notifié, par une lettre du 18 août 2001, son souhait de participer à l'adoption et à l'application de la présente directive.

(20) En application de l'article 1er dudit protocole, l'Irlande ne participe pas à l'adoption de la présente directive. En conséquence, et sans préjudice de l'article 4 dudit protocole, les dispositions de la présente directive ne s'appliquent pas à l'Irlande.

  • Sur le droit d'asile

On a bien dit droit d’asile qui est « un droit ultime » et couvre la protection contre un risque de persécution. Internationalement reconnu par la Convention de Genève de 1951 et inscrit dans la Constitution française.

On observe pourtant depuis 25 ans , en France comme en Europe, une dérive des États vers des interprétations minimalistes de la protection qui est mise sous le boisseau de l'ordre public et de la gestion des flux migratoires. Cimade

Conformément à la directive européenne du 27 janvier 2003

7 Il convient d'adopter des normes minimales pour l'accueil des demandeurs d'asile qui devraient, en principe, suffire à leur garantir un niveau de vie digne et des conditions de vie comparables dans tous les États membres.

15 Il est dans la nature même des normes minimales que les États membres puissent prévoir ou maintenir des conditions plus favorables pour les ressortissants de pays tiers et les apatrides qui demandent une protection internationale à un État membre

Article 13

2. Les États membres prennent des mesures relatives aux conditions matérielles d'accueil qui permettent de garantir un niveau de vie adéquat pour la santé et d'assurer la subsistance des demandeurs.

Article 14

Modalités des conditions matérielles d'accueil 1. Lorsque le logement est fourni en nature, il doit l'être

sous une des formes suivantes ou en les combinant: a) des locaux servant à loger les demandeurs pendant l'examen d'une demande d'asile présentée à la frontière; b) des centres d'hébergement offrant un niveau de vie suffisant; c) des maisons, des appartements, des hôtels privés ou d'autres locaux adaptés à l'hébergement des demandeurs

? A quoi servent toutes ces directives, lois, protocoles et autres conventions ?

Pourtant, (Mais ça c'était avant...)

François Hollande (Au delà de la Jungle, Slate.fr en 2009)

«Les mêmes causes produiront les mêmes effets [...], nous verrons surgir d’autres squats, d’autres campements dans des forêts, dans des zones industrielles, dans des immeubles désertés »

Conclusion

« Avec humanité » autrement dit avec compassion pour ses semblables (l'Humain). Terme tellement utilisé par nos dirigeants, que le mot finira par perdre son sens si nous, les « gens d'en bas » n'y prenons garde.

Ils veulent de l'Union Européenne pour les échanges commerciaux, mais pour l'Humain, les frontières s'arrêtent au Nord de l'Europe !

Post scriptum :

A l'expulsion des sans-papiers de l'église St Bernard le 23 août 1996, en plein été, alors que la France est en vacances, ce sont des milliers de gens qui sont descendus dans la rue sans préparation, sans appel de qui que ce soit, pour crier leur indignation, juste par solidarité.

Qu'en est-il aujourd'hui au lendemain de l’expulsion de Pajol ?

VMH

De Pajol, à St Bernard en passant par Sangatte...« avec fermeté et humanité »...
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 07:48
Par le fer et par le sang

« La France serait contente que quelqu’un force le Parlement, mais c’est difficile, c’est la démocratie » s’est lamenté depuis Washington le numéro deux du gouvernement allemand, Wolfgang Schaüble. Il a livré au passage les noms des traîtres qui conspirent contre la souveraineté de leur patrie : Sapin et Macron, ses « amis français » qui lui racontent « de longues histoires » sur leurs difficultés en France.


Se faisant il encourage Valls qui a amorcé ce viol de la démocratie en utilisant le 49-3 contre les représentants du peuple. Le principal soutien de la politique d’austérité du gouvernement se trouve désormais outre-rhin. Et Hollande a manqué encore une fois à ses plus élémentaires devoirs de défense de la souveraineté de la France en n’exigeant pas des excuses publiques du gouvernement allemand.


La déclaration de Schaüble est aussi un hommage plus lointain rendu à Bismarck. Ce chancelier luthérien-conservateur, comme Merkel, avait déclaré en 1862 : « ce n’est pas par les discours et les votes à la majorité que les grandes questions de notre temps seront décidées mais par le fer et le sang. »


Une chose est commune aux maux qui accablent la France et plus largement l’Union européenne (réformes des hôpitaux, « libéralisation » du marché du travail, hécatombes aux frontières) : le fer de l’austérité. C’est parce que chaque action passe sous la férule de vérificateurs européens austéritaires que se construit la distance avec l’humain d’abord.


Jusqu’à l’indifférence pour la mort de masse en méditerranée. Avec plus de 1 500 morts en 3 mois, on atteint un bilan digne d’une guerre. Pourtant nulle coalition internationale ne s’est dressée pour y répliquer. Tout juste un sommet européen est-il convoqué.


L’indifférence est ici le masque de la culpabilité. Car l’Europe a bien une responsabilité globale dans cette catastrophe. Pour avoir délibérément concentré ses moyens sur la protection des côtes plutôt que le sauvetage en mer. Mais aussi pour avoir mené des opérations militaires qui ont détruit plusieurs États dont sont issus les migrants : Libye, Mali et Somalie. Et pour avoir affamé l’Afrique en libéralisant de force son agriculture.


Sous la domination allemande, l’ordre européen est devenu meurtrier à l’intérieur et à l’extérieur. S’en libérer devient une nécessité historique pour les peuples. S’ils veulent survivre. Laurent Maffeïs / Parti de Gauche


Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans PARTI DE GAUCHE- J-L MÉLENCHON IMMIGRATION
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:48
Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 11:21

 

 

Du 13 au 26 octobre prochain, l’Union européenne lance une opération contre ce qu’elle décrit comme « migration illégale ». Il s’agit de mesures de sécurité accrues au sein de l’espace Schengen, dans les aéroports, les gares et aux postes frontières, en étroite collaboration avec Frontex (organisme militarisé, indépendant, de surveillance des frontières) et Europol.

 

Ces opérations ont été décidées dans la plus grande opacité au sein du Conseil de l’UE. Nous dénonçons cette méthode et exigeons de prendre connaissance des engagements pris au nom de notre pays.

 

Cette opération est en contradiction avec le droit à une protection internationale. Elle en ignore que la majorité des demandeurs d’asile fuient la guerre ou l’oppression. Cette opération n’aura pour seul résultat que l’augmentation du nombre de migrants incarcérés dans des centres de détention.

Ces rafles représentent un énième coup de force des dirigeants européens contre les droits des migrants et visent à les criminaliser. Les illégalités institutionnelles telles que les refus de guichets, l’exigence de pièces non nécessaires à la constitution de dossiers d’ouverture de droits (santé, travail, logements, titres de séjour, allocations divers), sont autant de techniques de guerre contre les pauvres et les migrants.

 

Ces migrants sont en grande partie victimes des guerres soutenues par l’OTAN, organisation belliqueuse dont la France fait partie. Ces personnes sont victimes des politiques néolibérales de l’Union européenne, notamment ses accords de partenariat économique , qui visent à piller les ressources des pays du Sud.

 

Les associations civiles suédoises ont déjà demandé le retrait de leur pays de ces opérations.

 

Ainsi, le Parti de Gauche demande au Président de la République de refuser ces rafles en France et demande l’annulation pure et simple de cette circulaire. La France a effectivement un devoir d’agir : développer des moyens légaux et sûrs d’obtenir la protection en Europe pour les femmes, les hommes et les enfants en danger. Ceci va de pair avec la suppression de Frontex dont les atteintes aux droits humains (facilitées par la personnalité juridique et l’absence de mécanisme de plainte) sont sans cesse épinglées et détaillées par nombre d’ONG. Le seul devoir de la France consiste à assurer au niveau européen les normes les plus élevées dans les procédures d’asile et d’accueil, et devenir le fer de lance d’une véritable politique internationale aux pays du Sud de se développer. Encore une fois, la Ve République et son opacité ont frappé : François Hollande décide seul, secrètement, sous la pression d’une Europe de plus en plus autoritaire. PAR Sophie Rauszer et Hadrien Toucel : Parti de Gauche

 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 12:44

 

Au Royaume-Uni, des primes et des bons d'achat incitent les fonctionnaires à débouter les demandeurs d'asile. Objectif: dépasser les 70% de refus. 

En France, il y a deux ans, diverses associations décernaient l'ironique "prix P.A.P.O.N" ("prix attribué pour obéissance notoire") à trois préfets et une fonctionnaire pour leur "zèle" dans la lutte contre l'immigration irrégulière. Titillant le fameux point Godwin, la cérémonie pastiche avait provoqué l'indignation de l'Etat.


Au Royaume-Uni, l'humour anglais n'aurait certainement pas suffi pour apprécier davantage une telle initiative: outre-Manche, ce sont en effet des gratifications bien réelles qui récompensent l'application du staff ministériel. 


The Guardian révèle, documents officiels à l'appui, que le personnel de la direction de l'immigration est encouragé à débouter les demandeurs d'asile qui font appel contre une obligation de quitter le territoire. Des primes, des vacances supplémentaires et même des bons d'achat récompensent les fonctionnaires les plus 'appliqués'.


Objectif: dépasser 70% de demandes d'asile refusées. Interrogé par le quotidien, un porte-parole du ministère a refusé de donner une enveloppe globale des sommes ainsi perçues par le personnel de l'immigration.

"La vie des gens est en jeu"

Ces "primes à l'expulsion" n'ont pas manqué de provoquer l'indignation. Pour James Packer, avocat au sein d'un cabinet spécialisé en droit de l'immigration, il s'agit d'une "incitation claire à de mauvaises pratiques": 

Le Ministère de l'Intérieur attend de ses fonctionnaires qu'ils gagnent un certain nombre de recours et les récompense s'ils dépassent leur objectif (...) je suis consterné (...). Ces mesures incitatives sont illégales et immorales. le taux de réussite obligatoire de 70% s'applique à des demandes d'asile où la vie des gens est en jeu".

Son cabinet envisage d'attaquer en justice cette pratique, si elle n'était pas retirée très prochainement. Les associations de défense des droits de l'homme sont également montées au créneau. Emma Mlotshwa, coordinatrice de l'organisme Medical Justice, qui défend les droits des immigrés détenus, a fait part de "sa profonde inquiétude":

Il y a des personnes qui ont survécu à la torture, et dont les demandes d'asile ont ainsi été refusées. A leur arrivée dans leurs pays, ils ont été torturé à nouveau. Le fait que certains fonctionnaires ont reçu des récompenses pour favoriser la décision d'expulser ces personnes du Royaume-Uni est très préoccupant". La suite sur MyEurop

 

 

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:09

 

 

La Grèce reste la première porte d’entrée des clandestins en Europe. Les îles grecques, si connues des touristes pour leur beauté, sont un enfer pour les réfugiés du monde entier. Ceci dans l'indifférence générale, Lampedusa focalisant l'attention sur l'Italie.

 

L'île italienne de Lampedusa avec les centaines de morts échouées sur ses plages, les images de la détention inhumaine des survivants font l’actualité. Mais on oublie que des dizaines de Lampedusa en Grèce persistent dans l’indifférence médiatique. En Grèce, même pas une ligne dans les journaux, surtout pas une image à la télévision. Ou si peu et si vite.

 

Les migrants morts noyés sur les îles ou sur le fleuve Evros à la frontière gréco-turque sont des fantômes. Mais ils sont de plus en plus nombreux et cela arrive de plus en plus souvent. Suite aux contrôles renforcés en Espagne et à Malte, la Grèce reste la première porte d’entrée des clandestins en Europe, malgré l’augmentation du trafic à travers les nouvelles frontières de Bulgarie et de Roumanie.

 

Macabre litanie

 

Rien que ces quatre dernières années, la litanie des noyades s’égrène comme un circuit touristique macabre de la Grèce:

 

Le 3 septembre 2011, sur l’île de Céphalonie, 2 morts et 19 disparus, 11 survivants.

Le 6 septembre 2012, 60 morts sur la rivière Evros. Parmi eux, 31 enfants, dont 3 bébés.

Le 15 septembre 2012, sur l’île de Lesbos, 20 morts, 7 disparus.

Le 7 mars 2013, à nouveau sur l’île de Lesbos, 7 Syriens disparus entre Chios et Lesbos, les corps d’une femme et de deux petits enfants sont retrouvés sur la plage de Thermi.

Le 26 juillet sur l’île de Kos, 5 cadavres s’échouent sur la plage de Faro, dont une femme enceinte et deux petits enfants. Exactement une semaine plus tard, 24 morts, 12 survivants au même endroit.

Le 5 novembre 2013, à Palero, sur l’île ionienne de Leucade, 12 morts dont des enfants. Ils s’étaient embarqués à 27 sur une petite embarcation, faite pour six passagers. Le chavirage du canot s’est fait par beau temps et à quelques mètres de la côte. On soupçonne la tactique habituelle: le bateau est sabordé, pour inciter les autorités grecques à porter secours à personnes à danger. Or personne ne savait nager.

A nouveau sur l’île de Lesbos, le 12 novembre 2013 : 5 noyés dont un bébé de 2 mois….

 

Et combien de cas ignorés ou occultés… Les chasseurs au bord du fleuve Evros racontent les battues au petit matin. Ils trouvent des membres déchiquetés dans les arbres ou encore des corps putréfiés. Les pêcheurs iliens décrivent les lambeaux de bateaux gonflables échoués sur les rochers, les habits épars et parfois, sous les amas d’algues, le pied qui bute contre un cadavre. Ceux de la petite île d’Agathonissi (15 habitants) qui a reçu certains jours jusqu’à 150 réfugiés, se plaignent de plus pouvoir pêcher le poulpe dans certaines criques, tant les fonds sont tapissés de vêtements et autres objets comme des passeports et des portables jetés à la hâte.

 

La mort n'est pas la fin du calvaireLa suite sur MyEurop

Repost 0
republicainedoncdegauche.over-blog.com - dans IMMIGRATION
commenter cet article

Visiteurs

compteur

Vidéos

A signer

Soutenez la candidature de J-L Mélenchon